leral.net | S'informer en temps réel

Processus de Paix en Casamance: Le Mfdc tente le pari de l’unité pour négocier avec l’Etat

Après un conclave de deux jours, des factions politiques du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (Mfdc) se sont accordées sur la nécessité d’une réunification de l’organisation. Les sensibilités politiques, qui ont pris part à cette réflexion, ont affiché leurs dispositions à négocier avec l’Etat du Sénégal.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Avril 2021 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|

Processus de Paix en Casamance: Le Mfdc tente le pari de l’unité pour négocier avec l’Etat
Cette rencontre tenue à Ziguinchor, grâce à l’appui de la Coordination sous régionale des Organisations de la Société Civile pour la Paix en Casamance (Cospac) et de la Fondation Friedrich Ebert, vise à harmoniser les positions du mouvement irrédentiste. Conclave à l’issue duquel les ailes politiques présentes ont rendu une déclaration commune.

«Nous nous engageons à travailler ensemble pour aller à la table de négociation. Tout en exhortant les uns et les autres, à œuvrer pour le pardon et la réconciliation», a déclaré, à la fin des travaux, Sény Badji, chargé de communication du cadre de concertation des ailes politiques du MFDC.

Une vingtaine de représentants de différentes ailes politiques du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance ont pris part à la rencontre, qui a enregistré la participation des femmes des bois sacrés de Bignona, Oussouye et Ziguinchor.

Plusieurs questions y ont été abordées en présence des facilitateurs. «La rencontre a été l’occasion d’échanger sur l’état des lieux du processus de retrouvailles du MFDC et de discuter de l’adoption d’un plan d’actions harmonisé entre les différentes factions engagées à travailler ensemble», a renchéri Mariama Daba Diamanka, de la coordination des organisations de la société civile pour la paix en Casamance.

A l’en croire, les discussions ont été riches et elles ont porté sur les acquis, les expériences réussies et les difficultés liées à la conciliation des acteurs, en vue d’une négociation pour la paix.

«Ces échanges ont témoigné de la volonté des ailes politiques du Mfdc de renforcer et de consolider ses relations avec la société civile », s’est réjouie Mme Ndiaye, qui n’a pas manqué de réaffirmer l’engagement de la Cospac à accompagner ce processus de réconciliation du Mfdc.

Selon elle, l’unité du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance ne fera que faciliter les négociations pour sortir de cette crise qui n’a que trop duré. Cette nouvelle dynamique entreprise par les ailes politiques du mouvement rebelle, est appuyée par la fondation Friedrich Ebert.

«Nous sommes d’avis que les actes posés, aussi minimes soient-ils, sont plus pertinents et plus porteurs d’espoir qu’un fleuve d’espoir », a indiqué Saliou Konté, directeur des programmes à la Fondation allemande. Il affiche son optimisme, tout en insistant sur la neutralité de la fondation Friedrich Ebert.






L’As



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page