leral.net | S'informer en temps réel

Produits impropres a la consommation : ce que l’on sait de ce liquide apparenté à de l’alcool vendu aux enfants

Un produit liquide, avec une odeur d’alcool, est vendu aux enfants. Une personne a été arrêtée par les services du ministère du Commerce, après plusieurs dénonciations sur les réseaux sociaux.


Rédigé par leral.net le Vendredi 18 Décembre 2020 à 08:18 | | 0 commentaire(s)|

Produits impropres a la consommation : ce que l’on sait de ce liquide apparenté à de l’alcool vendu aux enfants
Les jouets et produits pour enfants incommodes à la consommation inondent le marché, sur en cette veille de fin d’année marquée par l’achat de cadeaux pour faire plaisir à ces mineurs.

Une bouteille, avec un contenu apparenté à de l’alcool, est vendue aux enfants dans les écoles et dans les boutiques des quartiers. Celle-ci n’a pas d’étiquette indiquant la nature du contenu qui est destiné à la boisson.

Pis, des sachets similaires sont aussi vendus. Pour les sachets, les inscriptions qui s’y trouvent sont écrites en chinois. Plusieurs vidéos de parents, dont les enfants ont acheté le produit, circulent sur les réseaux sociaux. Nous avons essayé de joindre le Directeur du Commerce intérieur sur la question, mais les tentatives ont été vaines.


Dans une des vidéos, un homme raconte que son enfant s’est endormi après avoir bu le liquide qui sentait de l’alcool. C’est suite à cela que les laboratoires affiliés au ministère du Commerce ont procédé à l’analyse de ces gadgets et du liquide qu’ils contiennent.

«Les résultats ont montré effectivement que le liquide avait un goût fruité apparenté à de l’alcool», signale-t-il. Pour rappel, il y’a de cela quelques semaines, une affaire similaire avait été dénoncée sur les réseaux sociaux.


Des jouets qui font la promotion des Lgbt étaient vendus. Il a fallu un vaste soulèvement sur les réseaux sociaux pour que le produit soit retiré du marché.

A travers une circulaire, le ministre du Commerce avait demandé aux chefs de Division, chefs de Services départementaux et chef de Services régionaux de « prendre toutes les dispositions et de procéder immédiatement au retrait systématique du produit en quelque lieu où il est commercialisé »
Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos