leral.net | S'informer en temps réel

Projet écovillages : Le modèle sénégalais inspire le Burkina Faso

Le Burkina Faso a opté, au cours de la période 2016-2020, pour la création d’écovillages comme modèle de développement durable et de démocratie à la base. Une délégation du ministère de l’Environnement de ce pays a séjourné au Sénégal du 14 au 16 juin pour profiter pleinement de l’expérience de l’Agence nationale des écovillages (ANEV).


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Juin 2016 à 14:08 | | 0 commentaire(s)|

 

 

 

 
 
Le renforcement de la résilience des communautés rurales face aux risques d’ordre climatique constitue pour le Burkina Faso une exigence pour faire du développement humain une réalité dans les différentes localités. Ainsi, ce pays compte, au cours de la période 2016-2020, créer des écovillages  en tant que modèle de développement durable et de démocratie à la base. Pour relever ce challenge, trois responsables du ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique du Burkina Faso ont effectué un voyage d’étude de trois jours au Sénégal qui, depuis 2008, déroule une stratégie de transformation des villages en écovillages, avec l’appui des partenaires au développement notamment le PNUD, le Fonds pour l’environnement mondial et la coopération japonaise (JICA). Après une séance de travail qui leur a permis de partager avec la partie sénégalaise la stratégie et le Programme national des écovillages (PNEV), la délégation du Burkina a eu droit à une visite de terrain, notamment à Ndick (département de Dagana), puis à Mbackombel (dans le département de Mbour) où les populations vivent une véritable révolution écologique. 
A l’issue de cette visite, monsieur Bado Bouma, Conseiller technique du ministère de l’Environnement, de l’Économie verte et du Changement climatique du Burkina Faso a soutenu que le Sénégal était très en avance par rapport à leur pays en termes d’écovillages. « Nous voulons profiter de cette expérience car ce que nous avons vu nous a beaucoup édifiés. Nous avons beaucoup appris et nous sommes conscients qu’il y a beaucoup de travail à faire », a indiqué Bado Bouma. Selon lui, le Burkina Faso va dupliquer ce projet en le réadaptant à ses spécificités locales. « Le plus difficile c’est qu’il y ait une volonté publique et les plus hautes autorités politiques de notre pays ont pris l’engagement d’aller vers les écovillages », a-t-il assuré. M. Bouma s’est dit confiant quant à la concrétisation du projet par le Burkina Faso. « Nous aurons l’avantage de pouvoir éviter les difficultés connues par le Sénégal dans la mise en œuvre  de ce projet. Nous allons donc adapter ce modèle à la réalité du Burkina Faso en tirant leçon de ce que les Sénégalais ont réalisé », a fait savoir M. Bouma. 

lejecos



Cliquez-ici pour regarder plus de videos