leral.net | S'informer en temps réel

Promesses non tenues de leur leader: Les apéristes de Ndindy déversent leur colère sur Macky Sall

Les «apéristes» de la commune de Ndindy ont célébré l’anniversaire de la création de leur parti, avant-hier, par une série de doléances datant de plusieurs décennies. Il s’agit du bitumage de la bretelle les reliant à la commune de Diourbel et à l’autoroute «Ila Touba».


Rédigé par leral.net le Jeudi 3 Décembre 2020 à 08:30 | | 0 commentaire(s)|

Promesses non tenues de leur leader: Les apéristes de Ndindy déversent leur colère sur Macky Sall
Cette commune rurale est, en effet, un chef-lieu d’arrondissement dans le département de Diourbel, reliée à sa capitale départementale par une route en latérite de 25 km, construite en 1970 par le génie militaire.

«Nous nous rappelons, enfants, saupoudrés de terre rouge ocre par les engins de construction et inhalant insouciamment toute la poussière de latérite, toute notre joie de bénéficier, à cette époque, d’une route que notre grand-père Serigne Matar Sylla a obtenu des autorités de l’époque. Route qu’il n’a malheureusement pas vue, car disparu trois ans plus tôt», se souvient le porte-parole et responsable «apériste» local, Mactar Sylla.

Il souligne par ailleurs: « Cela fait donc un demi-siècle que nous souffrons de cette route avec ses calamités d’accidents et son lot de morts. Tout voyageur, au départ de Ndindy, met une tenue ‘appropriée’ qu’il change, une fois arrivé à Diourbel, avant de continuer son voyage, après un brin de toilette, afin de se débarrasser de son ‘fond de teint latéritique’. Les voyageurs vers d’autres destinations arrivent à destination reconnaissables à leur teint de brique rouge, dû à la poussière de latérite».

Selon toujours les «apéristes» de Ndindy qui renouvellent, malgré tout, leur soutien indéfectible à Macky Sall, les cortèges de marches de protestation annuelles des jeunes et des femmes, inefficaces, n’ont jusque-là rien donné. Ils indiquent aussi que leurs concerts de protestations et les cahiers de doléances prenant en charge le récit de leur calvaire, déposés auprès des autorités administratives qui se sont succédé, n’ont jamais eu de suite.

Les habitants de la commune de Ndindy, une des plus peuplées du département de Diourbel, n’ont pas manqué d’afficher leur désespoir après le départ, la semaine dernière, des ouvriers d’une entreprise de la place chargée de relier la bretelle de la commune Diourbel et l’autoroute «Ila Touba», en contournant Ndindy.

«Avec Macky, on pensait que cette disparité allait être corrigée»

«Avec l’arrivée de l’autoroute ‘Ila Touba’, les autorités administratives et municipales nous avaient déclaré fermement que c’était la fin de notre calvaire. Car, les bretelles ‘Ila Touba’-Diourbel et ‘Ila Touba’-Ndindy faisaient partie du projet. Mais à notre grande surprise, comme le repli du baiser-morsure du serpent, le chantier et ses engins se sont complètement repliés après la construction de la seule bretelle ‘Ila Touba’-Diourbel», se désole M. Sylla, qui déplore le sort qui leur est réservé.

«Nous sommes les parents pauvres, comme nous l’avons toujours été des gouvernants et gouvernements antérieurs, après nous avoir utilisés comme bétail électoral. Les communes rurales dans le département de Diourbel ont toujours été laissées pour compte. Je n’en veux pour preuve que tout ce que vous avez fait dans le département, depuis votre accession à la magistrature suprême, est logé dans la commune de Diourbel», interpelle-t-il le Président Macky Sall.

«Pourtant, avec Macky Sall, on pensait que cette disparité allait être corrigée», dit-il en ce jour anniversaire de leur parti, pour marquer leur déception face au traitement que l’actuel régime leur réserve.

«Nous avons la ferme conviction que seule Diourbel compte pour Macky Sall.Toutes les nominations de ministres, directeurs, hauts conseillers, entre autres, sont pour la capitale départementale, alors que Ndindy regorge de cadres compétents», regrettent les «apéristes» de Ndindy.

«Loin de verser dans l’idée selon laquelle la commune de Diourbel n’a pas de mérite. Mais, monsieur le Président, au risque de ne pouvoir retourner vers les populations pour leur parler de vos projets, nous vous rappelons votre engagement pour le bitumage de la route Ndindy-Diourbel, avant d’autres promesses aux prochaines échéances électorales que sont les Législatives et les Locales», conclut le porte-parole de ces militants de l’APR.





Vox Populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos