leral.net | S'informer en temps réel

REGLEMENTS DE COMPTE A LA DC SUR FOND DE TRAFIC DE VISA : KARIM WADE SORT LE SABRE

Au moment où l’on épilogue sur sa structuration et sa position vis-à-vis du Pds, la Génération du Concret s’attelle à mettre de l’ordre dans ses rangs. Karim Wade qui en est le leader veut allier souplesse et fermeté dans sa volonté de reprise en main de la machine de la GC. C’est ainsi qu’il vient de sortir le sabre en entérinant l’exclusion de Malick Sonko cité dans une affaire de trafic de visas. Le fils du Président de la République a aussi donné un signal visant à dissiper toute brouille entre Hassane Bâ et Abdoulaye Baldé ou entre ce dernier et le Président de la République.


Rédigé par leral.net le Mardi 25 Novembre 2008 à 19:00 | | 0 commentaire(s)|

REGLEMENTS DE COMPTE A LA DC SUR FOND DE TRAFIC DE VISA : KARIM WADE SORT LE SABRE
Karim Wade, Abdoulaye Baldé, Hassane Bâ, Cheikh Diallo et Madior Fall qui composent la direction exécutive de la Génération du Concret se sont réunis vendredi dernier, « à l'effet d'examiner la vie du mouvement à la lumière des derniers développements de l'actualité nationale ». L’instance s’est d’abord réjouie de la nomination de Innocence Ntap comme ministre d’Etat. Pour ce « saint des saints » de la Gc, ce geste de Wade témoigne de son intérêt pour la Casamance. La décision du Président de la République de confier à Hassan Bâ, la mission d'organiser une foire de projets de jeunes a aussi été bien appréciée par Karim et ses collaborateurs.

Exclu pour « trafic de visas »…

Au cours de cette réunion de la Gc, le voyage de Baldé en Espagne et le tollé qu’il a soulevé avec des soupçons sur un trafic de visas, ont été évoqués. Et c’est sans ménagement que le verdict de Karim est tombé, consacrant l’exclusion de ses rangs de Malick Sonko, précédemment Conseiller Technique à la Présidence de la République (un poste qu’il aurait également perdu) cité dans cette mystérieuse affaire. Pour les partisans du fils de Wade, la sanction contre ce proche collaborateur de Baldé constitue un signal fort adressé à tous « ceux qui veulent emprunter des raccourcis et profiter d’une certaine proximité pour se livrer à des actes de banditisme ».

…Malick Sonko réfute et accuse

Joint au téléphone, le conseiller (?) technique du Président Wade rattaché au Secrétariat général de la Présidence écarte d’un revers de main les accusations dont il fait l’objet et qui sont évoquées dans l’édition de l’Observateur du 20 novembre 2008. S’expliquant sur l’affaire des visas soulevée dans le communiqué de la Direction exécutive de la Génération du concret, l’inspecteur d’enseignement spécialisé dans les langues classiques, qui faisait office d’idéologue caché de la Gc, déclare n’avoir rien à voir avec cette affaire. « La matérialité des faits qu’on me reproche reste à être prouvée », affirme-t-il. Revenant sur les circonstances dans lesquelles, il s’est rendu en Espagne, Malick Sonko soutient que c’est « suite à une invitation d’El Hadj Makhtar Sall », qui anime un mouvement Gc en Catalogne, adressée à Karim Wade et Abdoulaye Baldé. « On m’a juste imputé le courrier pour la mise en œuvre de ce programme », explique-t-il. « Je n’ai confectionné aucune liste. Je n’ai encaissé aucun sou. Et je ne connais même pas les artistes qui se sont déplacés. Ni les Pirates de Dieuppeul, ni le groupe Ceddo encore moins Omar Pène. La seule personne avec qui j’ai parlé, c’est Joe Mbaye car il voulait faire un single et avait besoin des noms des animateurs de la Gc », ajoute Malick Sonko. Qui ne peut pas s’empêcher de penser que sa mise à l’écart participe d’une bataille de positionnement au sein de la Génération du Concret.

«Aucune brouille entre Baldé et Hassane Bâ»

Le contentieux plusieurs fois démenti mais qui existe réellement entre le Directeur exécutif de l’Anoci et le Conseiller spécial du Président de la République a aussi été « vidé » lors de cette rencontre. Cela peut être lu en filigrane dans le communiqué signé par le porte-parole Cheikh Diallo qui déclare : «Evoquant les informations non -fondées faisant état d'un malaise en son sein, la Génération du Concret rappelle qu’elle entend se garder, aujourd’hui, plus que jamais de s’empêtrer dans la politique politicienne et les confrontations stériles de personnes et de clans». En clair, comme le précise une source qui a pris part à cette réunion, Karim Wade a voulu dissiper toute brouille entre Hassane Bâ et Abdoulaye Baldé et entre ce dernier et le Président de la République. Pour ce qui est des luttes de positionnement qui minent dangereusement la Gc, son leader promet de faire face à toutes les tentatives de division et de déstabilisation.

Auteur: Serigne Saliou Samb L'Observateur

leral .net

Titre de votre page Titre de votre page