leral.net | S'informer en temps réel

REMANIEMENT MINISTERIEL SUR FOND DE LIQUIDATION POLITIQUE : Non contente de n’avoir pas tenu promesse, Marième Faye Sall indifférente au sort du ministre Amadou Bâ

Le hic est qu’il n’est pas facile, sous nos cieux, d’attaquer frontalement la Première dame, sous peine de subir les foudres du palais. Mais en catimini, les partisans du ministre Amadou Bâ, qui ne digèrent toujours pas encore sa migration du département de l’Economie, des Finances et du Plan à celui des Affaires étrangères, ne la ratent pas.


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Avril 2019 à 09:24 | | 0 commentaire(s)|

La Première dame n’a pas facilité les choses pour Amadou Bâ. «Marème Faye ne lui a pas retourné l’ascenseur», dénonce-t-on. Cette dernière a laissé faire les ennemis d’Amadou Bâ dérouler aisément sa liquidation politique.

«Nul mieux que lui ne méritait une promotion dans ce gouvernement. Le plus grand bénéficiaire dans ce remaniement, reste son frère Mansour Faye qui a fait moins qu’Amadou sur le terrain et sur le plan des moyens et des stratégies. Amadou Bâ a abattu un excellent travail contrairement à Mansour Faye mais quand il s’est agi de récolter les dividendes, le sang a pris le dessus sur la raison et la logique». Pourtant, étant la mieux placée pour savoir ce qu’Amadou Bâ a enduré pour faire basculer Dakar, elle a assisté, indifférente, à la sanction politique de ce dernier, alors qu’en pleine campagne, elle n’aurait cessé de le féliciter et de lui faire croire à des retombées politiques. Ce qui laisse croire que Marème Faye n’a pas tenu parole.

Certes, reconnait-on, elle a affiché de la résistance au départ de ce qui ressemblait à une injustice, mais loin d’aller jusqu’au bout de sa logique, elle a vite fait de lâcher pour cautionner ce «mauvais traitement» infligé au leader des Parcelles Assainies. Selon les partisans de ce dernier, le ministère des Affaires étrangères est un département de souveraineté et de prestige mais ses exigences s’accommodent mal des réalités politiques. Ce qui laisse entrevoir l’intention de freiner l’élan politique et le rayonnement régional de leur mentor, qui a le droit d’avoir des ambitions comme tout cadre sénégalais.






Justin NDOYE Exclusif

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos