leral.net | S'informer en temps réel

Rapport 2016 de la Cour des Comptes: Anamo contractait avec des fournisseurs et prestataires sans qualification

Les enquêteurs de la Cour des Comptes ont relevé dans le rapport 2016, des incohérences dans la gestion des affaires de l’Anamo. Ladite Agence contractait avec des prestataires et fournisseurs sans la qualification requise en matière de DRP. Au lieu de cibler directement les spécialistes du domaine visé, l'ANAMO faisait appel à des prestataires de services non spécialisés.


Rédigé par leral.net le Lundi 3 Février 2020 à 13:04 | | 0 commentaire(s)|

L’Agence nationale de la maison des outils (Anamo) envoyait en 2013 des DRP à des fournisseurs sans aucun rapport avec l'objet du marché. C’est la démarche adoptée pour traiter avec KIKI Traiteur pour une réparation de photocopieur. Le procédé a été appliqué avec un prestataire en génie civil. Il s’agit de l’établissement DYANA Seck, pour la fourniture du supports de communication. Idem avec un bureau d'Etudes, BEC (Bureau d’Etude et de Commerce), pour la fourniture de polos publicitaires.

Interpellé sur la question, le DG a répondu que les entreprises concernées ont obtenu un agrément avec l’Agence. Etant dans le « commerce et les prestations et services », il a indiqué que le choix des prestataires se fera dorénavant avec plus de rigueur.

Ainsi, des risques de conflits d'intérêt ont été notés avec l'entreprise Al Amine, dirigée par M. Dia. Alors que les fonctions de contrôleur général, chargé de vérifier la conformité des procédures de passation de marché sont exercées par l’épouse de ce dernier. Et, il a été constaté que certains chèques de règlement des prestations, ont été récupérés par le contrôleur général pour le compte de son mari.

Le DG a expliqué que « l’Agence a souvent travaillé en toute régularité avec la société Alamine avant le mariage des personnes susnommées ». Il a ajouté qu’à la demande du Contrôleur général devenue l’épouse en fin 2012, l’Agence a arrêté de travailler avec cette société courant 2013, précisément pour des raisons de conflits d’intérêt.

En outre, deux autres entreprises apparentées à Al Amine ont été identifiées parmi les prestataires de l'ANAMO. Il s’agit de Médiour Business, domiciliée à la même adresse que l’entreprise Al Amine et GIE Fraternité, possédant le même NINEA qu'Al Amine.

Les enquêteurs ont relevé dans la revue des dossiers que certains marchés présentent des similitudes. C’est ainsi qu’il a été relevé que les factures pro forma des entreprises en compétition sont quasi identiques au niveau des rubriques et des quantités. Parfois, elles présentent les mêmes fautes d'orthographe.

C’est le cas, découvre-t-on, de certaines DRP de la gestion de 2013, dont le transport de lots d'outillage et de machine se chiffre à 2 832 000 FCfa, les acquisition de supports de communication à 1 026 600 FCfa, fourniture de Tee -shirts à 442 500 FCfa et entretien splits, imprimantes et photocopieuses à 985 300 FCfa. Il s’y ajoute que, pour certaines DRP, les factures pro-forma ont été établies après la date limite de dépôt des offres.




Leral



Cliquez-ici pour regarder plus de videos