leral.net | S'informer en temps réel

Rassemblement national démocratique : Madior Diouf exclu, Dialo Diop promu !

Jamais dans l’histoire politique du Sénégal l’on a vu un congrès de parti durer deux mois. C’est le Rassemblement national démocratique (Rnd) qui fait ainsi entorse à la règle. Après une première session, les 14 et 15 juin 2008 à Thiès, suspendue, un Comité directeur dit d’achèvement (tenu un mois plus tard à Dakar) n’a non plus été capable d’élire un nouveau Secrétaire général.


Rédigé par leral.net le Lundi 11 Août 2008 à 09:39 | | 0 commentaire(s)|

Rassemblement national démocratique : Madior Diouf exclu, Dialo Diop promu !
Pr Dialo Diop au premier plan (en bleu)

Une troisième rencontre a mobilisé aujourd’hui des militants du Rnd, dans la cité du Rail, à l’issue de laquelle, Dialo Diop a été porté à la tête des héritiers de Cheikh Anta Diop. Madior Diouf, "jugé par contumace", a, quant à lui, été destitué.

C’est à croire, à la lecture de la motion de défiance du troisème congrès du Rnd, que Madior Diouf était l’élément encombrant de cette formation politique. Et qu’il fallait, par conséquent, s’en débarrasser. Ce qui fut fait, puisque le jusqu’ici secrétaire général du parti des "cheikhistes" (les héritiers de Cheikh Anta Diop) a été destitué et remplacé par Dialo Diop.

"Etant donné les actes d’indiscipline caractérisés et répétés du secrétaire général sortant, notamment son refus obstiné de céder la présidence du Congrès à un présidium élu, son absence à cette session d’achèvement (celle de Thiès, ce dimanche) ou le secret de polichinelle entretenu sur les biens et l’argent reçu et l’ingratitude et la loyauté envers ses camarades de parti qui ont fait de lui un député dans trois législatures, puis un ministre de l’alternance" - lit-on dans la résolution du congrès -, Madior Diouf a été éjecté de son siège de hiérarque n°1 du Rnd. Après 16 ans passés à la tête de ce parti.

Il lui est par ailleurs reproché son "allégeance ouverte au chef d’un autre parti" (il s’agit de Moustapha Niasse, son allié dans le cadre de la Coalition alternance 2007 créée à la dernière Présidentielle). Son successeur, quant à lui, compte aller à la conquête des suffrages des Sénégal, de manière autonome. C’est-à-dire sans s’arrimer à une quelconque formation politique.

Senegal Leral

Titre de votre page Titre de votre page