leral.net | S'informer en temps réel

Refus de protection à Sonko: Pastef démonte les arguments d’Aly Ngouille Ndiaye et... se contredit

Les partisans d’Ousmane Sonko n’ont pas tardé à répondre à la fin de non-recevoir pour la protection de ce dernier que le ministre de l’intérieur leur a adressée. Dans un communiqué, ils démontent les arguments d’Aly Ngouille Ndiaye avant de le prendre, lui et le Président Macky Sall, pour responsables de ce qui pourrait arriver à Sonko ou à sa famille.


Rédigé par leral.net le Samedi 20 Octobre 2018 à 09:47 | | 0 commentaire(s)|

Après la fin de non-recevoir que le ministre de l’Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a adressée aux membres de Pastef désireux de voir leur leader Ousmane Sonko bénéficier d’une protection, la réaction ne s’est pas fait attendre de la part des partisans de ce dernier.

« Monsieur le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a opposé hier matin (jeudi) une fin de non-recevoir à notre demande de protection et s'est empressé immédiatement de communiquer sa lettre-réponse à la presse », relèvent-ils dans un communiqué parvenu à PressAfrik.

Démontant les arguments brandis par M. Ndiaye pour expliquer son refus, les partisans de Sonko martèlent : « L'argument de la rupture du traitement égalitaire ne tient pas la route, car nous n'avons pas fait cette demande de protection pour notre leader en tant que candidat mais en sa qualité de citoyen député, recevant quotidiennement des menaces de mort et qui a droit à l'assistance de la force publique.»

Dans ce contexte, ils préviennent que tout ce qui arrivera à leur candidat sera mis sur le dos du « Président Macky Sall et son Ministre de l’Intérieur Monsieur Aly Ngouille Ndiaye ».

Suite et pas fin de cet échange, le quotidien " Source A" qui a en sa possession une copie de la fameuse requête, est en mesure d'écrire sans courir le risque d'être démenti, que Pastef a tout faux. D'autant que sur l'objet de la lettre adressée à Aly Ngouille Ndiaye, il est mentionné en noir et en gras: "Demande de protection pour le candidat Ousmane Sonko".

En un mot comme en mille, il n'est nullement mentionné le statut de député sur la correspondance du fonctionnaire radié.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos