Leral.net | S'informer en temps réel

Règles d'or pour une hygiène intime irréprochable

Rédigé par leral.net le Samedi 21 Juillet 2018 à 12:23 | | 0 commentaire(s)|

Zone particulièrement sensible, le sexe féminin nécessite une toilette spécifique par rapport au reste du corps pour éviter la prolifération de germes. Quels sont les bons réflexes et les gestes à éviter ? Nos conseils pour une hygiène intime irréprochable.



Les bons réflexes au quotidien
• Changez de sous-vêtement chaque jour, et préférez les culottes aux strings, plus favorables aux frottements et donc au développement de mycoses. Oubliez également les matières synthétiques, propices à la macération, et choisissez de la lingerie 100% coton.
• Lavez vos sous-vêtements à 40° C minimum.
• Evitez les pantalons trop serrés, causes d'irritation.
• Après les selles, essuyez-vous d'avant en arrière pour éviter la transmission de bactéries.
• Lavez-vous les mains avant tout contact avec votre sexe.
• Ne gardez pas sur vous un maillot de bain mouillé trop longtemps et séchez-vous très bien après la douche. L'humidité favorise la prolifération des bactéries.

Les bons réflexes pendant vos règles
Pendant les règles, changez de protection périodique au moins trois fois par jour. Ne gardez pas un tampon plus de 4 à 6 heures d'affilée.
Pour la nuit, ne portez pas de tampon, privilégiez les serviettes hygiéniques.
Choisissez des protections hygiéniques en coton bio hypoallergénique à l’image, par exemple, des tampons avec applicateurs. Grâce à leur composition douce et respectueuse de la zone intime, ces protections permettent de réduire les risques d’irritations et d’allergies.

Une toilette intime tous les jours, mais à quel rythme ?
Pour éviter la prolifération de microbes dans cette partie du corps, il convient de se laver le sexe une fois par jour. Attention, on parle de toilette externe (vulve, lèvres et clitoris) uniquement, car l'intérieur du vagin est auto-nettoyant. Vous pouvez pousser jusqu'à deux toilettes en cas de chaleur et de transpiration excessive, mais pas plus. Idem pendant les règles. Par ailleurs, une toilette externe est également recommandée après chaque rapport sexuel. Enfin, séchez-vous soigneusement avec une serviette propre après la douche, pour éliminer toute trace d'humidité.

Bien choisir son produit lavant
Le vagin abrite un ensemble de bactéries appelé la flore, dont il convient de respecter l'équilibre. Il est donc important de bannir les produits décapants et désinfectants, trop agressifs. Pas question d'utiliser votre gel douche habituel. Choisissez plutôt un nettoyant doux, sans savon, sans parfum, au pH neutre, qui respectera la zone intime. Vous trouverez en pharmacie et parapharmacie, des produits spécialement formulés pour l'hygiène intime.

Par ailleurs, évitez d'appliquer toutes sortes de produits cosmétiques non spécifiques sur votre sexe : déodorant, huiles et autres crèmes hydratantes.

Quant aux lingettes, vous pouvez les utiliser de temps en temps, à condition de choisir des lingettes douces et sans alcool


Gare aux douches vaginales !
Pratiquée généralement après un rapport sexuel, la douche vaginale vise à diminuer le risque de grossesse en éliminant les spermatozoïdes présents dans le vagin. Pourtant, cette méthode est non seulement totalement inefficace en matière de contraception, mais en plus, elle favorise le développement de mycoses et d’infections telles que la vaginose. En effet, cette toilette interne rompt l'équilibre de la flore vaginale et favorise le développement de levures ou de bactéries.

Gare aux excès de propreté donc. Inutile de réaliser des douches vaginales, car le vagin est auto-nettoyant. Contentez-vous donc d'une toilette externe, et évitez le gant de toilettes, bien trop souvent chargé de bactéries.

Consultez régulièrement un gynécologue, un rendez-vous annuel est indispensable pour prévenir et détecter d'éventuelles infections.




aufeminin.com



Titre de votre page Titre de votre page