leral.net | S'informer en temps réel

Rejet de la liste de Yaw à Kédougou: Moustapha Guirassy saisit la Cour suprême

Sauf si la Cour suprême, saisie, ne suit pas la Cour d’appel, Yewwi askan wi n’aura pas de candidat à la mairie de Kédougou. Moustapha Guirassy a dénoncé cette décision et appelé ses militants au calme.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Novembre 2021 à 13:38 | | 0 commentaire(s)|

C’est un autre coup dur pour ousmane Sonko, Khalifa Sall et Cie. Si la Cour d’appel de Diourbel avait invalidé la liste communale et départementale de Yewwi askan wi (Yaw) vendredi dernier, hier c’est la juridiction de Dakar qui a décidé que ladite coalition n’aura pas de candidat à la mairie de Kédougou pour les Locales du 23 janvier.

Et elle confirme ainsi le rejet par le préfet qui avait fait beaucoup de bruit et occasionné des violences. Et Moustapha Mamba Guirassy n’aura pas l’occasion de prendre sa revanche sur son successeur, Mamadou Hadji Cissé, sauf si son recours devant la Cour suprême en décide autrement. Il y avait beaucoup de nervosité dans l’air chez les partisans de Guirassy, qui sont allés jusqu’à éconduire des journalistes.

«Notre avocat, Me Bamba Cissé, nous a fait part du rejet par la Cour d’appel de notre recours», a d’entrée de jeu, informé M. Guirassy dans sa résidence sise au quartier Mosquée. Mais la tête de liste de la coalition Yaw dans la commune de Kédougou ne compte point baisser les bras. «Nous allons saisir la Cour suprême, car pertinemment convaincus qu’il y a encore des juges sur lesquels nous pourrons compter. Comment pouvez-vous comprendre que, sur la liste demandée à la Ceda par la juridiction en question, il soit mentionné la date du 5 novembre alors que nous avons déposé notre dossier le 3 novembre ? Pourquoi le préfet a attendu 2 jours après pour envoyer une copie à la Ceda ?», s’est-il interrogé, soupçonnant le préfet d’être dans «des choses louches».

En attendant, il a appelé ses militants à la retenue pour éviter «des agressions barbares», le temps que la Cour suprême se prononce sur la question. «Je demande aux militants de Yewwi askan wi de rester mobilisés. Quel que soit le résultat, la conscience est déjà tranquille. La conférence des leaders va internationaliser le combat. Ça ne fait que commencer. Depuis ce matin, les Forces de l’ordre sont là. La fois dernière, ils vous ont provoqués, mais ne les suivez pas», a-t-il recommandé.

Dans son discours, le député de l’opposition accuse le «système» qui, selon lui, est fait de «manœuvres». Mais à ses militants, il dit : «Il ne faut pas s’enfermer dans le présent, prenons du recul, scrutons demain. Notre lecture doit dépasser la commune de Kédougou. Les enjeux sont énormes.» C’est aussi un Guirassy qui a lancé quelques piques à ses adversaires, «prêts à tout» pour qu’il ne participe aux Locales. «Ils sont là à faire des sacrifices et des offrandes, mais je ne perds pas espoir. Plus ils font ça, plus cela me réconforte», a-t-il ajouté.

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page