leral.net | S'informer en temps réel

Relance de la destination Sénégal : Les professionnels crachent sur les assises du Tourisme

Même si des points de consensus ont pu être trouvés sur certaines questions essentielles, force est de constater, d'après Walfadjri, que les acteurs du secteur touristique refusent, tout de même, de participer aux assises nationales du tourisme qu’envisage d'organiser le ministère du Tourisme. Pour eux, il y a suffisamment de documents dans les tiroirs et que depuis dix ans ce sont les mêmes maux qui sont dénoncés avec les mêmes mots.


Rédigé par leral.net le Vendredi 14 Août 2015 à 11:23 | | 6 commentaire(s)|

Plus question de se pencher sur le malade pour établir un diagnostic. Les professionnels du tourisme estiment qu’il a été déjà ausculté et tout le monde sait de quoi il soufre. Par conséquent, il ne resterait qu’à lui trouver le remède pour le sauver. Ce qu’ont fait savoir les professionnels du secteur du tourisme, hier, lors de la première prise de contact du ministre du Tourisme et des Transports aériens avec la Fédération des organisations patronales de l’industrie touristique (Foptis). En effet, selon ces acteurs, depuis 2006, c'est avec les mêmes maux et mêmes mots qu’ils ne cessent de sensibiliser les pouvoirs publics sur les problèmes du secteur. Et rien ne change depuis lors. « Nous n’avons pas besoin d’assises nationales du tourisme. Nous estimons que ce n’est pas opportun. On a déjà tenu des assises du tourisme. Il y a suffisamment de documents dans les tiroirs. Il suffit de les sortir et de les dépoussiérer. De toute façon, ce qu’on avait dit il y a dix ans reste toujours valable. On peut avoir cette impression de surplace mais on peut toujours espérer parce que c’est un secteur qui a fait vivre deux millions de personnes puisque c’est un secteur transversal », a déclaré le président du Fopits, Mamadou Racine Sy. Le président du patronat du tourisme continue de clamer l’engagement du chef de l’Etat à relancer le secteur mais fustige l’attitude de certains fonctionnaires qui, selon lui, prennent en otage les différents ministres qui se sont succédé à la tête du département.

Ils ont, en outre, déploré l’asymétrie d’information sur certaines décisions prises par leur tutelle, surtout dans la promotion de la destination Sénégal. En effet, au cours des échanges, les techniciens du ministères ont informé les acteurs qu’une enveloppe de 200 mille dollars, soit près de 120 millions de francs Cfa, obtenue au niveau de la Banque mondiale dans le cadre de la riposte contre Ebola, était disponible pour faire une campagne dans quatre pays émetteurs. Ce qui est interprété par Racine Sy comme un manque de respect pour les professionnels mis devant le fait accompli. De plus, ils ont confié au ministre être toujours en attente de 4 milliards de francs Cfa promis par l’Etat pour la promotion de la destination et sur lesquels ils n'ont encore reçu que 500 millions de francs Cfa, soit 20%, selon le Directeur de l’Agence sénégalaise de promotion touristique.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Header Code Display Code