leral.net | S'informer en temps réel

Remous dans les rangs de Pastef Keur Massar : L’administrateur du parti, le principal accusé

La colère gronde dans les rangs du parti Pastef de Ousmane Sonko au niveau des communes de keur Massar Nord et keur Massar Sud. Des militants, frustrés du management de leur parti, accusent le numéro 02 de leur formation politique, Birame Soulèye Diop, d’en être le principal responsable et demandent au président de leur parti Ousmane Sonko d’intervenir. L'As


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Octobre 2021 à 10:14 | | 3 commentaire(s)|

Remous dans les rangs de Pastef Keur Massar : L’administrateur du parti, le principal accusé
Le parti Pastef est au bord de l’implosion au niveau des communes de Keur Massar Nord et Keur Massar Sud. Au banc des accusés, Birame Soulèye Diop le numéro 02 de ce parti. Ce dernier est accusé par ses camarades de parti de saboter les acquis réalisés et la dynamique unitaire. C’est pourquoi ces patriotes de Keur Massar Nord et Keur Massar Sud, en rébellion, ont organisé un point de presse pour alerter leur mentor Ousmane Sonko afin d’éviter l’irréparable.

« Faites attention au parti donc ! Tout ce qui brille n’est pas de l’or. Tout est lobby, subordination, hypocrisie, mensonge, parachutage et guerre fratricide dans ce parti qui, pourtant, prône le travail, l’éthique et la fraternité. La crise qu’il traverse dans beaucoup de communes du pays décèle beaucoup de manquements dans sa gestion et le principal instigateur et fautif est son administrateur général, Biram Soulèye. La façon dont il administre le parti est aux antipodes des statuts et du règlement intérieur du parti», dénonce d’emblée le porte-parole du jour des frondeurs, Babacar Mbaye.

« Pastef est en chute libre ici à Keur Massar à cause de la crise qu’elle traverse depuis plus de six mois et dont Biram Soulèye, l’administrateur général du parti, a montré ses limites et sa partialité. Au lieu de procéder à la dissolution de l’ex-bureau communal de Pastef Keur Massar et de toutes ses cellules pour une bonne réorganisation du Parti comme l’avaient proposé beaucoup de juristes qui s’activent dans Pastef, vu la départementalisation de Keur Massar qui a donné naissance à Keur Massar Nord et Keur Massar Sud, Biram Soulèye n’a rien fait d’autre que de violer les statuts et le règlement intérieur du Parti en organisant une assemblée générale virtuelle pour Keur Massar Sud, qui d’ailleurs, n’a jamais existé dans l’histoire politique du Sénégal ».

Fustigeant encore l’attitude du numéro 02 de leur parti, ces patriotes parlent de forfaitures avec ses assemblées générales virtuelles au niveau des communes de Keur Massar Nord et Keur Massar Sud pour pouvoir imposer ses hommes.

Selon toujours Babacar Mbaye, « A travers ce forfait, il ne visait qu’à parachuter ses hommes dans cette commune et de procéder au renvoi d’ascenseur du moment qu’un de ses poulains qui aspire à diriger la commune de Keur Massar Sud paye le siège du département de Pikine depuis son inauguration. Pourtant, l’administrateur général du parti sait bel et bien que l’organisation d’une AG virtuelle présente des limites étant donné que bon nombre de responsables convoqués ne maîtrisent pas les TIC et sa fiabilité laisse à désirer. Face à ces manquements, ces patriotes frustrés qui ont déjà déposé un recours pour l’invalidation de l’assemblée générale virtuelle alertent leur mentor Ousmane Sonko.

« Au vu de tout ce qui précède, nous souhaiterions l’implication directe du Président du parti, monsieur Ousmane Sonko et des sages du parti dans cette affaire pour un règlement définitif de la crise que traverse le parti à Keur Massar Sud et Keur Massar Nord. L’attitude de Birame Soulèye et compagnie n’honorent pas le parti qui, d’ailleurs, n’est pas une propriété privée.

Nous adhérons totalement à l’idéologie de Pastef mais elle est en train d’être souillée par les pratiques malsaines de Birame Soulèye et il est temps que les sages du parti et le Président Ousmane Sonko réagissent ».
L’As


Titre de votre page Titre de votre page