leral.net | S'informer en temps réel

Rémunération des agents, recrutement politique… : Ousmane Sonko charge Amadou Ba, ministre de l'Economie, des Finances et du Plan

L’échange a été houleux, hier, à l’assemblée nationale, lors du vote du budget 2018 du ministère de l’Economie, des Finances et du Plan, entre le député Ousmane Sonko et le ministre Amadou Ba. Au cœur du différend, l’enveloppe de 25,45 milliards de francs cfa destinée aux dépenses de personnel, mais aussi la question de la rémunération des agents.


Rédigé par leral.net le Mardi 12 Décembre 2017 à 11:51 | | 0 commentaire(s)|

Rémunération des agents, recrutement politique… : Ousmane Sonko charge Amadou Ba, ministre de l'Economie, des Finances et du Plan

D’après le président du PASTEFF/ Les patriotes, ce montant de 25,45 milliards ne comprend pas le gros de la rémunération des régies financières, de manières générale. « Ça pose plusieurs problèmes. Ce type de rémunérations pose problème par rapport à la transparence qui expose les agents et qui crée une tension sur le ministère de l’Economie et des Finances. Tout le monde veut y aller, parce qu’on suppose qu’il y a des avantages. Ce qui fragilise en même temps l’agent qui ne peut pas faire des prévisions correctes », a lancé Ousmane Sonko.

Pour le député, fiscaliste de formation, « il est temps qu’on reforme totalement ce système de rémunération qui n’existe même plus là où on l’avait copié et qui crée des tensions et des suspicions. Au-delà, ça pose le problème de la sincérité du budget. Parce qu’aujourd’hui, on n’a pas de traçabilité par rapport à ces montants qui sont payés. Je ne dis pas qu’on ne doit pas bien rémunérer les agents du ministère de l’Economie, nous savons qu’ils travaillent beaucoup. Mais ces types de rémunérations les exposent. Parce que ça n’entre même pas en compte dans la détermination de la retraite ».

L’autre problème soulevé par le député, c’est par rapport au recrutement. Pour Ousmane Sonko, il faut qu’on aille vers un mode de recrutement sur concours. « On ne peut plus continuer à recruter, parce que tel est le neveu du ministre. Car, on prend des gens qui n’ont aucune qualification. I faut restaurer le concours et arrêter de politiser les fonctions supérieures. Il faut aller à l’appel à la candidature, la Côte d’Ivoire le fait, le Togo le fait et on a vu les résultats », a asséné Sonko.

Vox populi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos