leral.net | S'informer en temps réel

Reportage Ramadan : Quand été et Ramadan se coïncident, les temps changent…

Cette année, le Ramadan intervient en pleines vacances d’été. Sur les plages de Dakar, les jeunes qui étaient dans l’euphorie des vacances se trouvent désormais coincés entre deux événements complètement à l’opposée. Autres temps autres mœurs.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Août 2010 à 20:08 commentaire(s)|

Reportage Ramadan : Quand été et Ramadan se coïncident, les temps changent…
Les plages de Diamalaye et Parcelles Assainies sont loin de faire le plein des grands jours d’été en ce deuxième jour du mois de ramadan. Il est 17 heures et pourtant on ne dirait pas.Les baignades en masse, les jeunes filles et garçons en maillots de bain, les jeux…, rien de tel. A cette heure où avoir un espace pour poser les pieds était quasi impossible, on peut pourtant compter le modeste nombre de tentes alignées le long de cette côte. Juste quelques enfants qui pataugent encore dans l’eau.

Sous une tente, nous tombons sur un groupe de six copains. La plupart,chapelets à la main,faisaient mine de dormir,sûrement dominés par le jeûne à cette heure avancée de la journée. Alassane,un des leurs explique « nous sommes là depuis ce matin à onze heures mais pas pour autre chose si ce n’est pour -dakk koor- (passer du temps).Aujourd’hui on ne sort pas du cadre du mois béni ».Un de ses amis qui vient de terminer sa prière de « takusaan » (5 heures) juste derrière le camping ajoute « comme vous le constatez notre tente n’a pas son même décor des jours précédents car aujourd’hui c’est seulement entre mecs,pas de filles,pas de thé et moins encore de musique »Le jeune homme à la figure abattue par le jeûne poursuit « on est là pour débattre uniquement sur la religion ».Se désolant un peu de devoir rompre avec les habitudes des beaux temps d’été il estime cependant « l’été c’est bon mais le Ramadan est plus important. En plus un mois c’est pas beaucoup et ceux qui veulent pourront continuer les vacances après le mois ».

Tout juste à coté,des jeunes filles en pleine causerie, sont toutes vêtues de boubou wolof et la plupart agitant un cure-dent comme pour monter qu’elles sont en plein dans le mois. L’une d’elles affirme « finis les temps de baignade en deux pièces et les randonnées avec les garçons ».Et quant aux raisons de leur descente sur les lieux, elles soutiennent qu’elles sont là pour fuir la chaleur accablante des maisons et profiter de la brise de la mer.

Les sportifs qui occupaient aussi les lieux ne sont pas au rendez-vous. Nous avons croisé Niass-Niass, lutteur de l’école de lutte Balla Gaye, sorti victorieux de son dernier combat contre Sing Sing lors de la rencontre Modou Lô et Baye Mandione. Niass-Niass renseigne « comme vous l’avez constaté il y a moins de monde aujourd’hui et même moi qui suis là je fais la moitié de ce que je faisais en temps normal car il est déconseillé de faire trop d’activités physiques quand on a jeûné »

Le soir, après le ndogou, certains prennent congé des maisons à cause de la chaleur insupportable et descendent sur la plage pour boire en toute tranquillité le thé.
Pour le moment, le mois bénis semble bien prendre le dessus sur les vacances d’été.

Vendredi 13 Août 2010
Mamadou Sakhir Ndiaye (Stagiaire)



1.Posté par salambaye le 13/08/2010 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mer l stagiaire il faudra revoir tes leçons de C1, en afrique il y a jamais eu d'ètè et il n y aura jamais..............donc eviter d'agir comme un pèroquet imiter sans savoir ce que vous imitez.

2.Posté par mam le 15/08/2010 12:26 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tu m as marche sur la langue ici au senegal on parle toujours d ete alors k reelement ca n eyiste pas


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page