leral.net | S'informer en temps réel

Retrouvailles Wade-Macky : Sur le dos de qui ?

Entre le Maitre et l’apprenti, ça sent le dégel, depuis quelque temps, cela se susurrait mais aujourd’hui, avec la grâce accordée en catimini à Wade fils, la restitution des biens de Wade père qu’il avait fait saisir, le Président Sall semble être dans de bonnes dispositions pour retrouver son Maitre. Et les biens (du peuple) supposés mal acquis du fils, eux, sont-ils également dans de bonnes dispositions pour ...se fondre dans la nature à tout jamais ?


Rédigé par leral.net le Vendredi 3 Novembre 2017 à 09:34 | | 0 commentaire(s)|

Entre Wade et Macky Sall, il semble que l’on s’achemine vers la paix des braves. Après s’être livré  une guerre sans merci des années durant, ils sont sur la voie de fumer le calumet de la paix. Seulement  dans ce conflit qui a rythmé le quotidien des Sénégalais depuis l’emprisonnement de Wade fils pour enrichissement illicite supposé, il semble finalement que c’est le peuple qui est le dindon de ce qui ressemble à une farce de mauvais gout.
 
Car comment peut-on mobiliser  tout un peuple des années durant pour lui parler de reddition de comptes, de traque de biens mal acquis et consorts, pour finalement  le laisser en plan pour échafauder d’autres plans dont il  ne maîtrise ni les tenants, encore moins les aboutissants. Pourtant au début de cette traque, ce peuple qui assiste impuissant au pillage de ses maigres ressources depuis des années, avait donné son onction pour cette opération de salubrité publique, destinée à mettre fin à cette impunité qui allait crescendo au fil des régimes.

Malheureusement, il semble que cet espoir a été de courte durée du fait d’une traque mal menée, qui a fini tout simplement par se détraquer. Et le pouvoir qui avait  déclenché cette opération mains  propres, n’avait finalement qu’un désir, celui de se débarrasser de ce qui finalement, était devenue une patate chaude entre ses mains.

Aujourd’hui, ce qui importe  plus pour le peuple, ce n’est pas une réconciliation Wade-Macky Sall, mais plutôt ce que sont devenus tous ces milliards supposés avoir été engloutis.

Dans un pays de vraie démocratie, la Justice serait allée jusqu’au bout et s’il s’avère que Karim Wade avait injustement été condamné, il serait réhabilité et dédommagé mais s’il est clairement établi que sa culpabilité ne fait l’ombre d’aucun doute, il tomberait sous le coup de la loi avec toute sa rigueur.

Malheureusement ce qui est regrettable dans cette situation, c’est comme si c’est le chef de l’Etat qui tire les ficelles, en empiétant sur les prérogatives de la Justice. Car même si c’est la Justice qui poursuit  et saisit les biens, c’est Macky Sall qui libère et les restitue. Pour  ce qui concerne les biens de Wade, c’est la Justice qui les avait saisis, donc pourquoi le Président Sall les a restitués sans explication aucune ? De quelle traque des biens mal acquis parle-t-on ?

Ce qui laisse penser que la cause de cette  brouille  n’était qu’une affaire de sous et de polotique, dont le peuple est loin de maîtriser pas dessous. Toujours est-il que, ne serait ce que  pour respecter  le parallélisme des formes, il revenait à Dame Justice de le faire.

S’il est établi que la Justice est rendue au nom du peuple, il aurait fallu que cela se fasse dans la transparence la plus absolue d’autant que les tenants du régime rivalisaient de zèle lors du déclenchement de cette traque pour expliquer son bien-fondé.

Aujourd’hui, tous se sont tus, on négocie sur le dos du peuple, on échafaude des stratégies l’œil rivé sur les échéances de 2019. Ce qui semble être la priorité des libéraux, en définitive, c’est de se retrouver pour réaliser le souhait du pape du Sopi, faire 50 ans de règne après les 4 décennies des socialistes.

Sénégalais, dans quelle galère nous sommes-nous donc embarqués ?


 
LA REDACTION
 
 
 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos