leral.net | S'informer en temps réel

Réunion au palais sur le Pap II : Pourquoi Mouhamadou Makhtar Cissé a raté la rencontre de jeudi !

Le chef de l’Etat, Macky Sall, a présidé jeudi une rencontre sur son deuxième Plan d’actions prioritaires (Pap II) afin d’accélérer la relance de l’économie. Plusieurs ministres ont pris part à la rencontre. Mais une absence a été remarquée : celle de Mouhamadou Makhtar Cissé, ministre du Pétrole et des Energies.


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Août 2020 à 15:34 | | 0 commentaire(s)|

Pour faire face aux conséquences économiques du Covid-19, le chef de l’Etat Macky Sall a réajusté son deuxième Plan d’actions prioritaires (Pap II) afin d’accélérer la relance de l’économie.

Pour se faire, il a convoqué jeudi dernier, au Palais de la République (Dakar), un séminaire gouvernemental avec tous les ministres concernés. Des agents de l’Apix, du Fongip, du Fonsis ainsi que des équipes du ministère de l’Economie, spécialistes des indicateurs macro-économiques, sociaux et budgétaires ont également pris part à la rencontre.

L’exercice consistait pour chaque ministre de prioriser les investissements dans son secteur à effet direct sur la croissance et l’emploi.

Lors de cette rencontre, l’absence du ministre du Pétrole et des Energies, Mouhamadou Makhtar Cissé, a été remarquée. Ce qui a fait délier certaines langues. L’on pense qu’il est arrivé dans la salle de réunion après l’arrivée du Président et a ainsi raté la rencontre.

Après recoupement, Igfm est en mesure de dire que la réalité est toute autre. Mouhamadou Makhtar Cissé était bien absent, mais son absence a été autorisée par le chef de l’Etat pour la bonne et simple raison que le ministre était malade et alité. Par conséquent, il n’a pas mis les pieds à la présidence.

Malgré tout, il a envoyé une contribution écrite de son département pour participer au débat. Contribution qui a été prise en compte.

D’ailleurs, après avoir pris connaissance de toutes les contributions orales et écrites, le président de la République a décidé de convoquer un conseil présidentiel qui se tiendra en début septembre pour une validation officielle du programme de relance de l’économie, avec tous les acteurs concernés. Mais comme le Pap II est déjà financé, il n’y a pas un besoin de lever des fonds. Des directives seront juste données pour l’effectivité de cette relance.

IGFM



Cliquez-ici pour regarder plus de videos