leral.net | S'informer en temps réel

Riposte - Après une plainte contre Djibril Ngom: Yewwi askan wi lance la mise en accusation de Macky Sall

Khalifa Sall, Ousmane Sonko, Déthié Fall et Cie ont lancé depuis hier, une pétition pour la traduction de Macky Sall devant la Haute cour de justice, après son audience avec Djibril Ngom, qui avait fui avec les listes de Yewwi askan wi à Matam. Il est annoncé aussi une correspondance à l’Union africaine.


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Décembre 2021 à 09:47 | | 5 commentaire(s)|

L’audience que le président de la République a accordée à Djibril Ngom reste en travers de la gorge de Yewwi askan wi (Yaw). Lors d’un point de presse hier, les leaders de cette coalition ont annoncé une pétition pour la mise en accusation de Macky Sall, pour «haute trahison». «Cette saisine est citoyenne. Il y aura une version papier qui sera distribuée et une version électronique qui est déjà mise en ligne. Nous voulons suffisamment de signatures pour exiger que Macky Sall, qui a trahi sa fonction en recevant au Palais un faussaire, soit traduit devant la Haute cour de justice», a déclaré Ousmane Sonko aux côtés de Khalifa Sall, Déthié Fall, Barthélémy Dias ou encore Cheikh Tidiane Dièye.

Correspondance à l’Union africaine

Le leader de Pastef a aussi précisé qu’une correspondance sera adressée à l’Union africaine, dont Macky Sall va assurer la présidence à partir de 2022. «Nous allons dire que cet homme ne mérite pas de diriger le Sénégal, a fortiori l’Union africaine. Cet homme n’est pas à la hauteur de sa fonction. C’est un Président légal mais illégitime. Il a géré ce pays dans l’abus. Main­tenant, Macky Sall est inquiet, commence à s’affoler. Il sait qu’il ne lui reste que deux ans», a ajouté le député non-inscrit. M. Sonko a dit vouloir le maximum de signatures, car a-t-il expliqué, «Macky Sall a trahi sa fonction, déshonoré nos institutions et trahi son serment».

Pour sa part, Déthié Fall a informé que Yaw a déposé une plainte au niveau du Parquet de Matam, depuis avant-hier, contre Djibril Ngom qui avait fui avec les listes de cette coalition dans cette localité du Nord du pays. «L’acte de Djibril Ngom n’est pas contre Yewwi askan wi, mais contre la démocratie et la respiration démocratique du Sénégal. Il a asphyxié la démocratie et a commis un crime contre la démocratie», a commenté le président du Parti républicain pour le progrès (Prp). L’ancien vice-président de Rewmi a également fait savoir que dans le département de Matam, les listes de Yaw ne sont pas encore affichées malgré l’arrêt rendu par la Cour d’appel de Saint-Louis.

En outre, Déthié Fall a accusé le ministre de l’Intérieur d’avoir mis en place des lieux clandestins à Keur Massar, pour permettre aux partisans du régime de récupérer leurs cartes d’électeur. «L’érection de Keur Massar en département fait que des milliers de cartes d’électeur devront être changées parce qu’elles avaient la mention «département de Pikine. Mais nos camarades peinent à voir où se fait cette distribution de cartes», a déploré M. Fall.

Pour toutes ces raisons, Khalifa Sall appelle «les Sénégalais à sanctionner ce régime lors des prochaines élections». Par ailleurs, Yaw compte participer à la marche de Y en a marre et de Frapp prévue cet après-midi à la Place de la Nation.







Le Quotidien

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page