leral.net | S'informer en temps réel

Rufisque / Locales 2022 : L’investiture annoncée d’Ismaïla Madior Fall fait imploser BBY

Avec l’investiture annoncée du ministre Ismaïla Madior Fall comme candidat à la ville pour le compte de la coalition Bby, la majorité présidentielle est en train de se déchirer à Rufisque, où des listes parallèles commencent à se dévoiler.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Octobre 2021 à 09:47 | | 0 commentaire(s)|

Rufisque / Locales 2022 : L’investiture annoncée d’Ismaïla Madior Fall fait imploser BBY
Après l’annonce de la coalition «Boollo Défar Teungueth» du président du Conseil départemental, Souleymane Ndoye, c’est au tour de responsables politiques de la mouvance présidentielle de se signaler avec une liste parallèle dénommée Union Citoyenne «Buntu Bi».

Une coalition politique en perspective des locales, en attendant les décisions très attendues d’éminents responsables politiques à Rufisque, tels que Boubacar Albé Ndoye, Alioune Fall Mar, Doudou Meïssa Wade, Seydou Diouf, qui ont tous des visées pour la ville.

La coalition présidentielle se désagrège à Rufisque à quelques jours du dépôt des listes. Après l’annonce du choix porté sur la personne du ministre d’Etat Ismaïla Madior Fall pour la ville de Rufisque, c’est le branle-bas de combat dans les différents états-majors politiques. Une décomposition de la coalition présidentielle actée en fin de semaine par M. Souleymane Ndoye, qui a lancé sa coalition politique dénommée «Bollo Défar Teungueth » pour aller à la conquête de la ville.

« Nous ne voulons pas être forclos. Nous avons posé des actes politiques pendant un certain temps. Le parti n’a pas pris de mesures par rapport à cela. Il nous revient, en tant que responsables politiques avisés, de confectionner une liste pour aller à la conquête de la ville », a indiqué ce vendredi le candidat Souleymane Ndoye, qui annonce le dépôt de sa caution dès ce lundi (Ndlr : avant hier) à la Caisse des dépôts et consignations.

« C’est pour éviter que le président de la République ne soit surpris par une défaite de la coalition Benno que nous avons décidé de poser notre candidature », a précisé Souleymane Ndoye, soutenu dans cette entreprise par treize partis de Bby, dont le Rewmi et des mouvements citoyens.

A cet effet, les parties prenantes ont décidé à l’unanimité de signer un pacte d’engagement.

Un serment réitéré par le responsable de Rufisque Ouest, Serigne Abdou Lahad Diakhaté et l’artiste Mame Gor dit Diazaka. « Nous sommes dans la coalition, mais nous avons choisi le chemin de la vérité. Nous ne nous retrouvons pas dans le choix porté sur la personne de Ismaïla Madior Fall. C’est pour cela que notre organisation, qui regroupe 13 partis et mouvements politiques, a choisi de faire équipe autour de Souleymane Ndoye pour se donner toutes les chances de sortir vainqueurs », a déclaré Amadou Diallo, en lisant la résolution adoptée à cet effet.

D’ailleurs, des responsables politiques proches du président du Conseil départemental se sont engagés à contribuer financièrement pour la caution.

Des pontes de la mouvance présidentielle se démarquent de Benno

Outre le député Souleymane Ndoye, d’autres partis et mouvements de la coalition présidentielle à Rufisque ont décidé de faire bande à part. C’est le cas de l’Union citoyenne « Buntu Bi » qui se positionne en alternative à la ville et dans toutes les collectivités.

On trouve sur cette liste, le responsable Arona Sarr, président du mouvement citoyen And Défar Teungueth qui postule pour la commune de Rufisque Est, du socialiste Abdou Karim Mbengue, qui réclame la mairie de Rufisque Ouest, du cadre à la Caisse des dépôts et consignations, El Hadj Mansour Samba, président de l’Alliance nationale pour le développement durable (Andd) et du jeune leader François Babacar Touré du Mouvement d’actions citoyennes pour l’Émergence de Rufisque MACER, qui part à la conquête de la mairie de Rufisque Nord.

Tous ces responsables ont décidé de se démarquer de la ligne tracée par la coalition Benno Bokk Yaakar, pour soumettre leur projet de gestion communale par le biais d’une liste parallèle dénommée « Union Citoyenne Buntu Bi ».






Le Témoin


Titre de votre page Titre de votre page