leral.net | S'informer en temps réel

SONKO LANCE L'OFFENSIVE SUR DAKAR

A peine leur retour signé au sein de la coalition Yewwi askan wi, après une brève suspension de leurs activités, Pastef lance des piques à ses alliés. «Notre compagnonnage ne peut se faire dans la tromperie. Nous avons dit générosité, mais la générosité doit aller avec responsabilité. Chacun de nous a la confiance des Sénégalais mais ils n’accepteront plus d’être trompés», dit hier le coordonnateur départemental de Pastef Dakar, Abass Fall, devant les représentants de la coalition, Awa Diène, El Hadji Malick Diop qui assistaient à la cérémonie d’investiture des candidats de Pastef aux candidatures de Yewwi askan wi dans la capitale. Et il faut souligner que les camarades de Sonko ne lâchent rien puisqu’ils ont placé leurs hommes dans les 19 communes de Dakar, à l’exception de Ouakam et des Parcelles Assainies.


Rédigé par leral.net le Samedi 23 Octobre 2021 à 14:44 | | 0 commentaire(s)|

SONKO LANCE L'OFFENSIVE SUR DAKAR
Abass Fall et Cie n’ont pas épargné les mairies contrôlées par Taxawu Dakar de Khalifa Sall, y compris la Ville. Mais les Patriotes ont étalé leurs profondes divergences autour de ces deux communes. «Dans ces communes, le vote n’est pas fini», avance le responsable Ousseynou Ly. «C’est faux !», rectifie fort, dans une salle archicomble, un militant de Pastef Ouakam du nom de Mame Balla Tall, pancarte à l’effigie du candidat Abdou Karim Diallo en main. Ce dernier aurait remporté les primaires dans cette localité mais n’a pas été investi.

Face à la presse, Abass Fall tente de tempérer et de relativiser: «C’est tout à fait normal que certains, avec beaucoup de passion, montrent quelquefois leur désaccord». Mais dans son discours, il a été beaucoup plus dur. «Nous avons dit don de soi pour la Patrie. Ce ne sont pas des sinécures, ce ne sont pas de belles photos, ce ne sont pas des tiraillements pour des postes. Celui qui se bat juste pour occuper des postes au sein de Pastef, ignore alors la philosophie du parti», crache le patron départemental de Pastef, sans doute à l’endroit des jeunes contestataires de la coordination de Ouakam.

Toutefois, il a rappelé «que de chemin parcouru, que d’obstacles franchis, que des jalousies évacuées, que de méchanceté encourue et ce n’est pas fini. Mais nous avons cette force à franchir tous les obstacles». Cependant, ajoute-t-il, «aucune puissance intérieure ou étrangère, une puissance obscure ou qui avance la tête devant, ne peut arrêter la marche de Pastef».

Les 19 candidats de Pastef
La présentation des candidats de Pastef s’est déroulée dans une ambiance de meeting politique, au rythme des «vuvuzela», des «Assiko» qui n’ont pas laissé Abass Fall indifférent, avec ses pas de danse. Il s’agit de Ababacar Tambedou (Grand­-Yoff), Awa Tall (Dieuppeul-Derklé), Abdoulaye Samb (Ngor Almadies), Bouba­car Diallo (Cambérène), Thier­no Sy (Mermoz-Sacre Cœur), Marie Helène Diouf (Gorée), Justin Correa (Hann-Bel Air), Alpha Nabe représenté par Al Demba Mbaye (Plateau), Ibrahima Minte (Biscuiterie), Boubacar Diallo (Grand-Dakar), Assane Mbengue (Yoff), Abou Ndiaye (Hlm), Ousmane Fall (Gueule Tapée Fass Colobane), Souleymane Camara (Sicap Liberté), Demba Dioum (Médina), Abou Samath Diokhane (Fann Amitié Point E), Maïimouna Dièye (Patte d’Oie), Abass Fall (Ville de Dakar).

( Les News )

Titre de votre page Titre de votre page