leral.net | S'informer en temps réel

Saccage des magasins d’Auchan: L’inquiétude des Sénégalais à l’approche du Ramadan

A l’approche du mois de Ramadan où les produits alimentaires sont très prisés, le saccage des magasins d’Auchan inquiètent les populations. Elles ont exprimé leur désolation face à une éventuelle pénurie de produits alimentaires.


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Mars 2021 à 08:06 | | 0 commentaire(s)|

Saccage des magasins d’Auchan: L’inquiétude des Sénégalais à l’approche du Ramadan
Le saccage des supermarchés d’Auchan ne sera pas sans conséquence. En effet, à quelques jours du mois de Ramadan, certains clients commencent à s’inquiéter de la disponibilité de certains produits alimentaires très prisés pour la rupture du jeûne. Khady Sall, étudiante à la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’UCAD, a exprimé toute sa désolation face à cette situation.

« Certes, c’est une mal gouvernance qui nous a mené à ces scènes de violence, la lutte devait se faire de manière pacifique pour éviter les pertes en vies humaines. Cette situation va surement augmenter avec le licenciement des jeunes qui travaillent dans ces magasins », regrette-t-elle.

Elle reconnaît toutefois, que ce sont les populations qui vont payer les pots cassés. En ce sens, elle estime que ce qui est détruit, sera remboursé par l’Etat à travers le paiement des impôts.

« Cela passera par l’augmentation des factures d’électricité et d’eau. C’est pourquoi, je lance un appel à la population sénégalaise à une prise de conscience, de voir une autre manière d’exprimer leur désaccord », lance-t-elle.

Khady Sall invite les manifestants d’arrêter de casser ces magasins. «C’est une entreprise commerciale qui gagne des millions et achète nos produits locaux, en appuyant nos propres concitoyens », précise-t-elle. Elle en veut pour preuve les cultivateurs qui se trouvent dans des villages enclavés et qui perdent leurs récoltes, faute de pouvoir les revendre.

Plus loin à Dieuppeul, nous avons rencontré un jeune homme de teint métissé, du nom de Bamba Bâ, habillé en costume cravate.

Ce jeune entrepreneur n’est pas du même avis que Khady Sall. « Avec ou sans la présence des supermarchés d’Auchan, les Sénégalais obtiendront toujours une bonne alimentation. Nous sommes conscients que la majorité de la population consomment leurs produits du fait qu’ils étaient moins chers. Mais n’empêche qu’on peut toujours retourner à nos marchés et consommer localement ce que nos concitoyens ont récolté. Car, ils ont les même produits exceptés quelques-uns venant de l’étranger », précise-t-il.

Notre interlocuteur reconnait toutefois que ce saccage va encore augmenter le chômage des jeunes. « Mais, des Sénégalais ont également investi ces espaces de vente qui offrent les mêmes produits. Donc, nous pouvons dire que ces entreprises représentent un frein pour l’économie du Sénégal et tuent la concurrence », se désole-t-il.

A quelques encablures des Allées du Centenaire, une jeune fille, Ouleymata Dieng embouche la même trompette. Cette vendeuse de poisson montre son désaccord face à cette situation.

«Ces saccages ne peuvent être en aucun cas avantageux pour la population. A preuve, ces entreprises sont des grandes surfaces qui avaient signé avec nos cultivateurs, un partenariat, après la récolte, ils achètent et transforment nos produits pour les revendre à bas prix. Ce qui explique l’importance de leur existence dans notre pays », fait-elle savoir.

Cependant, elle regrette ainsi que des travailleurs d’Auchan risquent de chômer si la situation n’est pas vite réglée.






Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page