leral.net | S'informer en temps réel

Saint-Louis / Lutte contre les cancers féminins: Plus de 300 femmes sensibilisées et dépistées à l’UGB

Dans le cadre de ses activités d’Octobre rose, l’association Cancer du sein Sénégal a organisé, hier, à l’université Gaston Berger, une journée de sensibilisation et de dépistage du cancer de sein. En partenariat avec les femmes de l’UGB, les médecins et autres professionnels de la santé ont consulté et dépisté plus de 300 femmes venues du personnel, des étudiantes et des villages environnants de l’université.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Octobre 2021 à 10:06 | | 0 commentaire(s)|

Saint-Louis / Lutte contre les cancers féminins: Plus de 300 femmes sensibilisées et dépistées à l’UGB
Le cancer est coûteux et “terrasse’’ plus de 70 % des personnes atteintes dans nos pays. Pourtant, il n’est pas incurable, s’il est dépisté très tôt et bien traité, renseigne la présidente de l’association Cancer du sein Sénégal.

Pour Mame Diarra Guèye Kébé, si le monde entier réserve le mois d’octobre à la seule maladie du cancer, cela signifie que l’heure est grave et il faut vite agir. “Le cancer est une maladie qui touche énormément de femmes. Malheureusement, au Sénégal, elle est entourée de beaucoup d’ignorance, de tabous et dont certains malades croient même qu’on n’en guérit pas. Ce qui est faux».

« Il suffit de faire un dépistage précoce pour faire face. Raison pour laquelle dans nos activités de sensibilisation, d’information et de dépistage, nous sommes à l’université Gaston Berger de Saint-Louis, pour donner la bonne information aux populations sur les cancers féminins, mais aussi pour faire bénéficier aux personnels-femmes, étudiantes de l’UGB et celles des localités voisines de l’institution de dépistage, de mammographie et d’échographie cardiaque’’, indique Mme Kébé.

Revenant sur la prise en charge des malades dépistées positives, la présidente rappelle que l’association Cancer du sein Sénégal en a fait un sacerdoce. “On ne peut pas dépister des personnes et ne pas les accompagner. Nous accompagnons psychologiquement et financièrement les femmes dans la prise en charge de leur maladie. Tout le monde sait que c’est une maladie extrêmement couteuse et, malheureusement, comme j’ai l’habitude de le dire dans les conférences, c’est une maladie qui touche plus les couches sociales défavorisées. Donc, si on fait le dépistage, nous sommes tenus de suivre la malade, parce qu’on ne peut pas laisser cette personne partir avec elle’’, renseigne Mame Diarra Guèye Kébé.

Ainsi, pour renverser la tendance, Mme Kébé, dans ses causeries, a invité les femmes à se départir des facteurs à risque, en prenant les bonnes habitudes, surtout dans la nutrition et à faire du sport. Avant d’attirer l’attention des hommes sur les possibilités d’être atteints par le cancer du sein.

Le cancer du sein est une histoire d’être humain ; tous ceux qui ont des seins peuvent être touchés par le cancer. L’homme n’est pas épargné, et c’est encore plus douloureux et plus grave, parce que c’est souvent dans le tard qu’on le découvre’’, a-t-elle révélé.






Enquête


Titre de votre page Titre de votre page