leral.net | S'informer en temps réel

Saint-Louis / Mariage de jeunes filles à 18 ans: Des parlementaires portent le plaidoyer

Un Forum interrégional sur le relèvement de l'âge au mariage de la jeune fille à 18 ans et du passage à l'échelle nationale du ''New Deal'', s'est ouvert hier dans la capitale du Nord. Une rencontre qui a regroupé le Réseau des parlementaires pour la population et le développement (RPPD), la Direction du développement du capital humain (DDCH), l'UNFPA et différents acteurs venus des régions de Saint-Louis et de Louga. Différentes organisations luttent pour que l’âge légal de mariage de jeunes filles, soit revu. Elles souhaitent que ces dernières ne puissent se marier qu’à 18 ans révolus. Elles se rencontrent à Saint-Louis pour discuter de cette problématique.


Rédigé par leral.net le Samedi 4 Décembre 2021 à 09:33 | | 0 commentaire(s)|

Saint-Louis / Mariage de jeunes filles à 18 ans: Des parlementaires portent le plaidoyer
Ainsi, parlant au nom du ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Lanfia Diané de la DDCH a déclaré que ces deux jours d'échanges entrent dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations formulées lors de l’élaboration du Plan d’action de plaidoyer 2021-2022 du Réseau des parlementaires pour la population et le développement. Des actions qui s'inscrivent également dans la logique du respect des engagements pris par le Sénégal à la Conférence internationale sur la population et le développement, à Nairobi.

Pour le directeur de la DDCH, il y a lieu d'élargir les échanges avec les communautés et de soutenir le plaidoyer des parlementaires pour le relèvement de l’âge de mariage des jeunes filles, à 18 ans.

A l'en croire, le Code de la famille l'a fixé à 16 ans, mais cela entraîne beaucoup de problèmes sociaux. “Les mariages des jeunes filles âgées de moins de 18 ans sont d’abord un phénomène social. D'ailleurs, de plus en plus, un taux assez élevé montre que beaucoup de filles sont données en mariage avant 15 ans. Ce qui les prive de leur éducation, de leur santé et de leur avenir”, à soutenu Lanfia Diané.

Raison pour laquelle, au nom du Réseau des parlementaires pour la population et le développement (RPPD), l'honorable député Sadio Diakhaté a plaidé pour le maillage national du projet “New Deal”.

“Le ‘New Deal’ est un pacte communautaire signé entre les parents et les jeunes filles. Il consiste à un engagement des parents à ne pas marier leurs filles avant 18 ans. Quant à ces dernières, elles garantissent de garder leur virginité jusqu’au mariage. C'est un projet qui fait son chemin. Pour le moment, plus de 300 clubs de jeunes filles sont implantés dans certaines localités. Mais nous travaillons avec tous les acteurs et partenaires, pour son étendue à l'échelle nationale”, a signalé le député Sadio Diakhaté.






EnQuête


Titre de votre page Titre de votre page