leral.net | S'informer en temps réel

Sanctions pécuniaires: Les lutteurs bandent les muscles et foncent sur le Cng


Rédigé par leral.net le Samedi 28 Avril 2018 à 14:00 | | 0 commentaire(s)|

Sanctions pécuniaires: Les lutteurs bandent les muscles et foncent sur le Cng
Qu'Alioune Sarr se le tienne pour averti. Une fronde se prépare contre lui et les membres du Comité national de gestion de lutte. Des lutteurs très amers contre les ponctions « abusives » sur leurs cachets, ont mis sur pied un Comité pour exiger leur départ. La réunion aura lieu dans l’après-midi (aujourd’hui).

"C’est pour harmoniser sur comment aller en guerre contre le Cng qui est en train de nous tuer. Le samedi qui suit, on va mettre en place le plan d’action", révèle un membre de ce comité à l’Observateur. Ce dernier ajoute que cette fois-ci, ce sera la radicalisation totale contre le Cng. «On exigera le départ de l’équipe de Alioune Sarr. Cette fois-ci, nous ne voulons pas de négociations. Nous allons organiser une grande marche pour dénoncer les torts que nous fait subir le Cng. Le Cng a mis des règlements qui tournent autour de la sanction pécuniaire. C’est un règlement qui ne favorise pas la lutte, mais qui enrichit le Cng. Il faut que ça s’arrête.

Récemment, tout le monde s’est scandalisé pour les millions que Gris Bordeaux et Balla Gaye 2 ont perdus sans aucune légalité. Mais il y a plus grave. Le jeune lutteur Kara Doolé qui, après son combat, s’attendait à recevoir son reliquat de 200 000 F Cfa. Après les rétentions du Cng, il a reçu 7000 F Cfa. Vous pensez que c’est normal. Aujourdhui, pour participer à un tournoi de lutte simple, chaque lutteur paye 1000 F Cfa . C’est le Cng qui n’est pas organisateur, qui encaisse cet argent. Nous allons mettre fin à tout cela bientôt
», promet-t-il.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos