leral.net | S'informer en temps réel

Santé / Crise à l’Hôpital régional de Kolda: Les travailleurs demandent le départ du Gouverneur

La crise qui secoue l’Hôpital régional de Kolda, entre dans une nouvelle dimension. Les travailleurs, en bras de fer avec la direction de l’établissement sanitaire, et soutenus par les populations, réclament le départ du Gouverneur.


Rédigé par leral.net le Samedi 22 Mai 2021 à 10:01 | | 0 commentaire(s)|

Santé / Crise à l’Hôpital régional de Kolda: Les travailleurs demandent le départ du Gouverneur
La tension reste toujours élevée à l’Hôpital régional de Kolda. Observant un bras de fer avec la direction depuis plusieurs semaines, les travailleurs de cet établissement sanitaire réclament le départ du Gouverneur de Kolda.

Ousmane Kane est accusé de «manque de respect à l’endroit des populations du Fouladou». Ils lient cette demande au refus du chef de l’exécutif régional de recevoir les travailleurs, «venus lui remettre le mémorandum contenant leurs revendications».

Devant la gouvernance, les travailleurs, accompagnés de la Société civile, des acteurs politiques, d’autres formations syndicales et des populations, ont déversé leur colère sur le Gouverneur. Dr. Daouda Djiba, porte-parole de l’Intersyndicale de l’hôpital, explique : «Cela fait deux fois de suite que le Gouverneur ne reçoit pas les travailleurs dans leur mouvement d’humeur ». Suffisant pour que la foule crie à haute voix, «Gouverneur dégage !».

Pourtant, il a été notifié aux «marcheurs», venus jusqu’à la Gouvernance pour déposer leur mémorandum, que le Gouverneur n’allait pas les recevoir, «car c’est un jour non ouvrable ». C’était évidemment un dimanche. Cette décision a été mal appréciée par les manifestants, qui exigent le départ du Gouverneur Ousmane Kane.

Malgré l’absence du Gouverneur pour recevoir les manifestants, encadrés par la police, l’Intersyndicale des travailleurs de l’Hôpital régional a réitéré ses doléances : insuffisance de personnel qualifié, manque de matériel performant de travail, absence de scanner et aussi de machines à la buanderie, entre autres.

«Nous sommes fatigués de descendre toujours dans les rues pour réclamer de meilleures conditions de travail, sans que personne ne nous écoute. Les autorités font la sourde oreille face à ces besoins des populations de Kolda», explique Dr. Djiba, qui avance «que l’hôpital est malade à cause de l’incompétence de son directeur».

Selon les populations et les travailleurs de l’Hôpital régional, il est inquiétant de constater un «silence assourdissant» des autorités administratives et du médecin-chef de région.

«Ces autorités ne s’occupent pas du mal-vivre des populations du Fouladou», regrette Moussa Diao.

Sous un soleil de plomb, les marcheurs ont fait plus d’une heure face à la Gouvernance, en train de lancer des piques à l’endroit de l’autorité de la région. Et cela, sous une haute surveillance des éléments de la police postés face aux manifestants pour les empêcher d’accéder à l’intérieur de la Gouvernance.

En tout cas, les travailleurs et les populations donnent rendez-vous très prochainement, si les autorités locales et centrales ne réagissent pas pour satisfaire leurs doléances. Face à la persistance des «mauvaises conditions de travail», certains médecins menacent de quitter l’Hôpital régional de Kolda, pour aller voir ailleurs.




Le Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page