Leral.net | S'informer en temps réel

Scandale Miss Sénégal: L’édition 2022 risque de ne pas se tenir

Rédigé par leral.net le Jeudi 4 Août 2022 à 18:01 | | 0 commentaire(s)|

Les accusations de viol et de proxénétisme tenues par Miss Sénégal 2020, Ndèye Fatima Dione, ont porté un sacré coup au comité d’organisation du concours de beauté. Cette année, le risque d’annulation de l’évènement est grand, apprend-on dans "L’Observateur".

Avec l’histoire de viol suivi de grossesse et la tempête médiatique qui s’en était suivie, Miss Sénégal 2022 a de grandes chances de ne pas avoir lieu. Alors que la fin de l’année se profile à l’horizon, le comité Miss Sénégal Nouvelle Vision n'a pas encore franchi l'étape des castings.

Amina Badiane, présidente du comité, reconnaît que les retentissements de ce scandale judiciaire, leur ont fait perdre beaucoup de temps et ont surtout porté un coup à leur réputation. En plus d'avoir chamboulé une grande partie de leur calendrier annuel, certains de leurs programmes ont tout bonnement été annulés.

D'ailleurs, la Miss Sénégal 2021, Fatou Lamine Lô, en a fait les frais. Depuis son sacre, la jeune femme n'a pu profiter des opportunités et des joies de sa couronne. De nombreux voyages lui sont passés sous le nez. C'est seulement dernièrement, qu'elle a pu effectuer un déplacement en Côte-d'Ivoire, pour prendre part à l'élection Miss de ce pays voisin. Toujours selon Amina Badiane, « cette affaire a causé d'énormes dégâts. Notre réputation au niveau national et international en a pâti. Nos activités sont au ralenti… ».

Amina Badiane de confesser qu’elle et son comité n'ont pas encore arrêté de date, concernant le concours de cette année : « Depuis que j'ai pris les rênes en 2016, nous n'avons jamais raté une édition. Cette fois-ci, cela risque d'être le cas, ce qui est une conséquence de cette polémique. Le dossier est encore pendant devant la justice. Depuis les derniers rebondissements, je n'ai plus d'informations là-dessus. Nous avons tout de même confiance que les choses vont reprendre. Dans tous les cas, il nous faut nécessairement avancer… ».

Pour rappel, ces accusations de proxénétisme et de viol à l'encontre du comité, avaient poussé certains sponsors à se retirer de l'aventure. Amina Badiane, à cause d'une erreur de communication, avait fait l'objet de plusieurs plaintes pour apologie du viol, de la part d'organisations féminines. Et le dossier, qui est toujours entre les mains de la Sûreté urbaine, est au point mort.





iGFM



Leral Titre de votre page