leral.net | S'informer en temps réel

Secteur des transports aériens: 16 pilotes de Tunisair viennent renforcer Air Sénégal

Tunisair se dépeuple. 16 de ses pilotes ont rejoint la compagnie nationale Air Sénégal. Fuyant une situation morose en Tunisie, ils sont attirés par de meilleures conditions de travail.


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Octobre 2021 à 11:11 | | 1 commentaire(s)|

Secteur des transports aériens: 16 pilotes de Tunisair viennent renforcer Air Sénégal
Situation financière oblige, un certain nombre de pilotes de Tunisair pensent se trouver dans l’obligation de quitter le pays et de mettre le cap sur des compagnies aériennes étrangères, beaucoup plus attrayantes, lucrativement parlant, a révélé le président de la Fédération tunisienne des pilotes de ligne (FTPL), Karim Elloumi.

Dans une interview avec "Africanmanager" reprise par "Rewmi", il a expliqué qu’il y a des pilotes tunisiens qui ont rejoint les compagnies aériennes sénégalaises et d’autres compagnies aériennes africaines, faisant état d’une grande demande de la part des pays voisins, comme la Libye, sur les compétences tunisiennes dans le domaine de l’aéronautique.

Et ceci se traduit forcément, a-t-il souligné, par de grosses pertes en termes de ressources humaines, pilotes et techniciens confondus, sous l’effet des conditions financières difficiles de la compagnie nationale, ce qui a affecté négativement les salaires de ses employés.

« Faisons une simple comparaison avec les pays voisins : le salaire du pilote en Tunisie ne représente que la moitié de celui de son collègue d’Air Algérie et environ, le tiers du salaire de son collègue de Royal Air Maroc ! », a-t-il dit.

Les craintes de Khaled Chelly

Il est à noter que le PDG de Tunisair, Khaled Chelly, a implicitement exprimé ses craintes au sujet de l’exode des ressources humaines du transporteur national, dans une interview au journal "Assabah", publiée le 5 octobre 2021.

Toutefois, il a confirmé que la compagnie s’oriente vers une réforme générale, en améliorant le taux d’encadrement de l’entreprise, qui ne dépasse pas actuellement les 7%. De plus, Chelly a mis l’accent sur la nécessité d’améliorer le niveau des salaires des employés de la compagnie qui, avec une moyenne de 3000 dinars, est considérée comme l’une des plus faibles du secteur du transport en général.








Rewmi



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page