leral.net | S'informer en temps réel

Sécurisation du territoire et protection des congolais : 140 policiers sénégalais attendus à Béni

Le Sénégal va déployer, pour la première fois, un contingent d’unité de police constituée (Senfpu3/Monusco1) de 140 éléments dont 36 femmes en République démocratique du Congo (RDC) pour participer au maintien de l’ordre et à la protection des citoyens de ce pays.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Décembre 2020 à 09:33 | | 0 commentaire(s)|

Sécurisation du territoire et protection des congolais : 140 policiers sénégalais attendus à Béni
Située au nord-est de la République démocratique du Congo, dans la province du Nord-Kivu, la ville de Béni, peuplée de 99 501 habitants (recensement de 2012) est en proie à des violences sans répit. Depuis la deuxième guerre qui avait éclaté en RDC en 2001, Béni sombre dans de violents affrontements. Vers la fin du mois de novembre 2019, cette ville a connu un massacre après seulement quelques semaines d’accalmie. Au moins, 19 civils y avaient été tués.

C’est ce Béni, qui s’enfonce dans la violence, qui attend les 140 fonctionnaires de la police nationale. Ils y débarquent dans un contexte toujours marqué par une succession de heurts.

Conscient que ‘’ses’’ hommes vont être déployés dans ce carrefour commercial d’usines à café où ‘’règne encore une insécurité d’une part et, d’autre part, une hostilité de la population à la présence des forces de l’Organisation des Nations Unies (ONU)’’, le contrôleur général directeur du Groupement mobile d’intervention (GMI) a précisé que les forces de police en partance pour la RDC sont préparées à faire face à toutes sortes de situation, une fois sur le terrain.

Tous, a-t-il ajouté, ont acquis toutes les techniques et tactiques nécessaires au maintien de la paix, grâce au programme de pré-déploiement dispensé par les cadres de la police, formateurs attitrés des Nations Unies.

Toutefois, le patron du Groupement mobile d’intervention a rappelé aux futurs policiers onusiens l’impératif de ‘’défendre le drapeau du pays partout où (ils seront) au prix du sacrifice suprême’’, mais aussi d’avoir un comportement exemplaire sur le théâtre des opérations.

Il a également rappelé à ses ‘’hommes’’ que la réussite de leur mission va essentiellement dépendre de leur comportement et leur détermination. ‘’Vous devez, en sus, être animés par le souci de préserver jalousement la bonne image de la police nationale’’, leur a-t-il conseillé.

Pour ce qui est des cas d’abus sexuels souvent constatés çà et là lors des différentes missions de maintien de la paix, Amadou Amady Lam a prévenu les policiers du 1er contingent. Ça sera, a-t-il insisté, ‘’tolérance zéro’’.

Cette première unité de police constituée en partance pour la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (Monusco), avec à sa tête le commissaire Diop, est composée d’une section de commandement et de soutien, de trois sections de marche et d’une section spécialisée dans les opérations à haut risque et la protection des VIP.
Enquete



Cliquez-ici pour regarder plus de videos