leral.net | S'informer en temps réel

Sedhiou / Professeurs et tables-bancs en déficit manifeste: Les élèves investissent la rue et engagent l’intifada avec la Police

Les élèves des établissements du moyen et du secondaire de la commune de Sédhiou, ont décrété, mercredi 17 novembre 2021, quatre jours de grève non renouvelables pour réclamer des professeurs et des tables-bancs. Après ceux du département de Goudomp, qui ont ouvert le front la semaine dernière, c’était au tour hier des élèves du collège Amadou Mapathé Diagne d’engager la contestation. L’Inspection d’Académie (IA) minimise et rassure que les affectations de professeurs sont en cours en direction de Sédhiou, ainsi que des efforts pour résorber le déficit en mobilier scolaire.


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Novembre 2021 à 09:04 | | 0 commentaire(s)|

Sedhiou / Professeurs et tables-bancs en déficit manifeste: Les élèves investissent la rue et engagent l’intifada avec la Police
Après leurs camarades du lycée Balla Moussa Daffé et de certains établissements du département de Goudomp, ce sont les élèves du collège Amadou Mapathé Diagne de Sédhiou qui ont sonné, tôt le matin, hier mercredi, la clameur pour réclamer des professeurs.

Jules Michel Mané, leur porte-parole, explique que « le manque de professeurs se pose surtout au niveau des petites classes, à savoir les 6e et 5e dans notre collège Amadou Mapathé Diagne. On se soucie beaucoup de nos jeunes frères et soeurs car l’année avance et ils seront les seuls perdants.

Nous avons déclenché cette grève non pas pour des actes de violence mais juste pour alerter les autorités
». Et de poursuivre sur la réorganisation des cours au niveau du Bloc scientifique et technique (BST) : «nous avons constaté que nos camarades font presque toute la journée au BST, de 14 heures à 19 heures, alors qu’avec les autres établissements, ce n’est pas le cas. Mieux encore, il y a assez de classes libres au BST pour organiser ces cours», a dit Jules Michel Mané, au nom des élèves.

Du côté de l’Administration, l’on rassure que la situation n’est pas alarmante. Lamine Sylla, le Secrétaire général de l’Inspection d’Académie (IA) de Sédhiou, déclare : « il y a quelques déficits, mais ce n’est vraiment pas alarmant car nous avons une gestion rationnelle du personnel. Ce qui fait que même s’il y a manque de professeurs, nous faisons en sorte que chaque classe ait des professeurs, même s’il faut faire ce qu’on appelle une réduction horaire. Il y a des enseignants qui ont déjà pris service et d’autres parmi les 5.000 nouvellement recrutés vont suivre», dit-il.

Au sujet du déficit de tables-bancs évoqué par endroits, voici ce qu’il en répond : « la Direction de l’Equipement avait entrepris de doter les établissements de tables-bancs. Mais, entre-temps, le directeur de l’Equipement est décédé et il n’a été remplacé que récemment. Nous avons demandé aux chefs d’établissement de faire l’état des lieux pour actualiser et procéder à la dotation. Par ailleurs, nous avons demandé aux écoles qui ont bénéficié des programmes de construction, comme le PAEBCA, le PASEG, de réaffecter leurs anciens tables-bancs à ceux qui n’en ont pas».

Ces élèves du collège Amadou Mapathé Diagne ont délogé leurs camarades des autres établissements du moyen/secondaire de la commune. Mais leur progression a été freinée par l’intervention de la Police. Il y a eu échanges de pierres contre des grenades lacrymogènes aux abords de la Gouvernance. Mais la situation est redevenue très vite sous contrôle.






Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page