leral.net | S'informer en temps réel

Selon le politologue Ibrahima Sylla, Macky Sall est un président de transition

Docteur en sciences politiques, enseignant-chercheur à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, Ibrahima Sylla jette un regard critique et lucide sur la situation politique du Sénégal. Dans cet entretien accordé à EnQuête, l’auteur du récent livre intitulé “Mauvaises ambiances démocratiques” est convaincu que Macky Sall est un président de transition et qu’il ne fera pas plus d’un mandat.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Octobre 2013 à 22:59 | | 30 commentaire(s)|

Selon le politologue Ibrahima Sylla, Macky Sall est un président de transition
Vous venez de publier un ouvrage intitulé : “Mauvaises ambiances démocratiques”. Pourquoi ce titre ?

Les sociétés ont pour ambition d’assurer leur sécurité, d’assurer leur unité, de s’organiser de manière pacifique, d’instaurer un ordre dans la société. D’ailleurs, on définit le politique comme cette idée d’ordre indispensable dans la société. Donc les sociétés ont mis en place des principes. Et l’un des principes dans nos sociétés modernes, c’est la démocratie. La démocratie a été un type de régime importé voire imposé en Afrique. Elle n’est pas le meilleur des régimes. Certains comme Tocqueville pensent que c’est le moins mauvais de tous les régimes. La démocratie soutient l’idée selon laquelle la souveraineté appartient au peuple qui l’exerce par la voie des élections. Par conséquent, nous devons organiser les élections de manière pacifique et démocratique. Mais dans nos sociétés, l’élection est un moment qui nous conduit à vivre dans une sorte d’instabilité.

Qu’est-ce qui explique cela ?

Quelque part, il y a une tradition de violence dans nos sociétés parce qu’on n’a pas d’arguments à opposer. Vous voyez un homme politique demander à des gens d’aller saboter le meeting d’un adversaire ! C’est parce qu’ils sont à court d’arguments qu’ils agissent ainsi. C’est problématique !

A travers des chapitres comme “mauvaises nouvelles des urnes”, “mauvaises traditions parlementaires”, “mauvaise ambiances universitaires”, etc., exprimez-vous votre pessimisme quant à la situation du pays ?

Je suis extrêmement optimiste ; je suis un anti fataliste. Je crois que le Sénégal aura des lendemains meilleurs. Mais ce livre est un cri du coeur. Je l’ai écrit pour sensibiliser. Je ne voudrais plus que l’on vive cela (la situation préélectorale de 2012). C’est pourquoi je dis : “Dire bellement la douleur participe de son authenticité”. Je décris des choses qu’on a vécues douloureusement dans notre pays, sans pour autant être pessimiste. Le titre peut induire en erreur ; mais le message que je veux lancer c’est : “Plus jamais ça !”.

Et comme faire pour y arriver ?

Il faut de la sensibilisation. On est dans un Etat de droit, cela suppose qu’il y a une Justice. Il faut que les partis politiques soient sensibilisés sur la possibilité d’organiser des élections sans heurts, sans mort. Sous Wade, il y avait des hommes qui jouaient avec les institutions. Imaginez par exemple que Macky Sall, qui a promis de ramener son mandat à 5 ans, revient pour dire qu’il fera 7 ans ! Ce sera l’instabilité. Il faut que les hommes politiques respectent leur parole et que l’on mette l’accent sur le débat. Au Sénégal, on discute de tout sauf de programme. Dans ce cas, la violence devient une proie facile pour celui qui est à court d’argument.

Quel regard portez-vous sur la gestion du pouvoir de Macky Sall ?

Les Sénégalais doutent de la clarté de la vision du régime actuel. Et quand on dit vision, c’est la direction qu’il va prendre, les projets qui sont clairs, identifiables, l’horizon qu’on s’est fixé. Avec Abdoulaye Wade, on savait un peu, avec Senghor, Diouf, pareil. Ce qui n’est pas le cas avec Macky Sall. Et cela peut se comprendre. Jusqu’à preuve du contraire, je pense que Macky Sall est un président de transition. Il est dans un quinquennat qui va déteindre largement des remous qu’on a eus en 2000. Les gens avaient dit que Wade ne devait pas être candidat. Certains ont même dit qu’il n’y aurait pas d’élection. Macky Sall a été le premier à battre campagne dans des conditions d’incertitude.

Finalement, il passe au second tour. Quelquefois, ce sont ces événements auxquels on ne s’attendait pas qui viennent propulser à la magistrature suprême un candidat imprévu. Macky Sall n’était pas attendu. Il y avait un tel émiettement de l’opposition qu'il a pu se contenter de 25% au premier tour. Et comme le slogan était “tout sauf Wade !”, l’opposition était obligée de soutenir Macky Sall. Mais derrière les 65%, il faut savoir qu’il y a eu un fort taux d’abstention, d'environ 41%. Cela veut dire qu’un Sénégalais sur deux ne s’est pas déplacé. Il y avait 5 millions d’électeurs, seuls 2 millions sont allés voter.

Vous voulez dire que Macky Sall jouit d’une légitimité précaire ?

Il y a une certaine fragilité de la légitimité. Je ne le dis pas pour invalider sa légitimité. J’ai entendu des gens qui disent que Macky Sall est le président le mieux élu au Sénégal. C’est totalement faux ! Moi j’ai cherché à le démontrer en disant que Wade en 2007 avait 1,9 million de voix, il est passé au premier tour. Celui qui passe au premier tour n’est-il pas mieux élu que celui qui est passé au second tour avec des coalitions ? Il faut simplement dire qu’il est élu. Car le fait de dire qu’il est le mieux élu est une contrevérité que nous, en science politique, nous ne pouvons pas accepter.

Cette perception peut-elle avoir des conséquences sur la gestion de l’Etat ?

Bien sûr ! Il (Macky Sall) peut se dire : “Je suis le mieux élu”, et les gens qui l’ont soutenu vont développer des slogans qui sont des contrevérités et qui le mènent droit au mur.

Des slogans du genre “nous avons gagné ensemble, nous allons gérer ensemble”…

C’est totalement faux ! Ils n’ont pas gagné ensemble. Ils sont venus au second tour. Tous les candidats avaient leur propre programme distinct de celui de Macky Sall. Au second tour, ils s’allient à lui car ils ne pouvaient pas faire autrement. Les Sénégalais ont sanctionné les autres en élisant Macky Sall qui, aujourd'hui, s’enferme dans une logique de partage du pouvoir. Il demande à Idrissa Seck de lui envoyer deux ministres, Ousmane Tanor Dieng, de lui en envoyer trois, etc. Un gouvernement ne fonctionne pas comme ça. On ne sent pas une ligne directrice, une vision partagée au tour d’un programme commun. Ils sont tous dans une mauvaise foi politique qui consiste à dire : “On joue le jeu jusqu’à la prochaine élection.”

Comment appréhendez-vous justement les élections locales. Pensez-vous que Benno Bokk Yaakaar survive à ces joutes électorales ?

Les élections seront un moment décisif. On entend actuellement dire : “dëkk bi dafa Macky”. C’est un avertissement verbal. Le carton jaune pourrait arriver avec les locales. Et le carton rouge serait un vote-sanction contre le président Macky Sall à la présidentielle 2017. Les locales seront donc déterminantes. Car des candidats comme Khalifa Sall ne voudront pas abandonner leur localité au profit de Mimi Touré. Si on regarde la redistribution de l’influence, on ne voit pas une base Apr.

Quel choix qui s’offre donc à l’Apr aux locales ? Allez seule ou en coalition ?

Elle risque d’y aller seule parce qu’aujourd’hui, elle est dans une contradiction. Il faut que ses responsables aillent seuls aux élections locales pour avoir une base. Mais, elle (Apr) sait que si elle y va seule, elle sera sanctionnée. Aujourd’hui, Macky Sall ne peut pas gagner les grandes villes comme Dakar, Diourbel, Saint-Louis, Ziguinchor... Les membres de sa coalition, le moment venu, se présenteront. La société civile a une carte à jouer sans parler des candidatures indépendantes. Et si Apr perd ces élections, ce ne sera pas une sanction contre le parti présidentiel, mais contre Macky Sall. Les locales sont une élection à mi-mandat, en version américaine.

La pénurie d’eau à Dakar depuis bientôt trois semaines impactera t-elle sur le choix des électeurs ?

Avec la pénurie d’eau, je pense que la coupe est pleine. Cette pénurie est révélatrice d’une pénurie de vision, d’offre politique et de l’efficacité gouvernementale. Essayez de faire un petit sondage dans la rue - je discute beaucoup avec les taximen - vous vous rendrez compte que le discours est le même : “Est-ce qu’il aura un second mandat ?” On a le sentiment que Macky Sall est un président qui a été élu par défaut, qu'il n’a pas la baraka. Aujourd’hui, les mouvements de contestations qui avaient pris du recul ont commencé à renaître. Ce qui fait que tous les ingrédients sont réunis… Moi, je fais partie des Sénégalais qui croient que Macky Sall ne fera pas deux mandats.

Sur quoi repose votre certitude ?

Macky Sall a eu 700 000 voix au premier tour de la présidentielle sur un corps électoral de 5 millions alors qu’il a été le seul candidat à avoir véritablement battu campagne. Dans une élection régulière, je ne pense pas qu’il aura 50%. Et au second tour, les gens ont l’habitude d'exprimer un vote-sanction. Idrissa Seck a pris des galons en partant très tôt. Peut-être qu’il a senti les choses venir ! Sans oublier le Parti socialiste et l’Afp qui vont constituer une véritable menace d’ici trois ans. A dire vrai, je ne suis pas optimiste pour Macky Sall.

EnQuête



1.Posté par schwarzeraal le 01/10/2013 23:53 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Macky sall elu avec 62% des voix pour succeder wade est un president de transition.kimoleke daye.nos intellos ont toujours cette epine sauvage comme le garga mbosse dans leur tete pour se permettre de faire d''idiotes analyses.



2.Posté par Étudient bi le 02/10/2013 01:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voilà au moins quelqun qui réfléchis .mais les gens de lapr sont têtus et sont devenus dingues à cause du pouvoir .ils insultent les gens tjrs à la télé .ils n'ont pas pas appris la leçon wade

3.Posté par amar le 02/10/2013 02:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a deux options options pour faire face à la situation: soit il maintient la date des élections et il verra que le peuple l'a rejeté ce qui préparera sa chute: soit il va les reculer pour les jumeler aux présidentielles et prépare un second mandat avec son actuel ministre de l'intérieur.
De toutes manières les renseignements généraux l'ont déjà informé qu'il ne fera pas un second mandat. C'est d'ailleurs ce qu'il a compris en préparant tranquillement sa carrière internationale. N'est ce pas qui disait qu'il pourra faire autre chose après ce mandat car il est encore jeune. Parole de quelqu'un qui est déjà au courant de sa chute prochaine....

4.Posté par baol baol le 02/10/2013 06:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PS et AFP trouveront seulement le salut en se rapprochant autour d'un programme minimal que cautionneront les deux bennoo ! Le courage politique de la gauche est de ne pas aller au suicide en s'atomisant encore plus ! allez Khalifa et Gakou, les querelles crypto personnelles ne vous engagent plus parlez vous! AU NOM DU SENEGAL

5.Posté par MONIm le 02/10/2013 06:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

maky degage

6.Posté par zoe le 02/10/2013 07:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

il est libre de penser à sa manière mais moi je suis libre de dire que l'état dans lequel wade a laissé ce pays,aucun président fut ce t'il un sorcier ne peut redresser ce pays en 1 an et vraiment les sénégalais ont la mémoire courte wade a inauguré cette autoroute aprés presque 12 ans de magistrature et je me rappele jusqu'après 7 ans on disait tjrs "bayilène gorgui mou liguey";
Fii kou mbideu livre rek yakaar ni ya gueuneu intelligent nieup, essayez de participer concretement au dévelopement de votre localité c'est mieux.

7.Posté par how! le 02/10/2013 08:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci zoe toi au moins tu réfléchis plus que ce ibrahima sylla.rappelez vous que WADE n'a démarré ses chantiers qu’après 2006 avec macky comme premier ministre car IDY n'y croyait pas , plutot ne pensait qu'à remplacer le vieux très tôt.mame madior boye était malheureuse a cause du joola qui fut la plus grande catastrophe maritime du monde et sous la responsabilité de WADE car il préférait retaper son avion que de refaire les moteurs du bateau.malgré tout ça il fut réélu au premier tour.Donc je pense qu'il faut raison gardée et de ne pas se tromper d'analyse monsieur le professeur.quand un tuyau de la SDE pete qu'elle est la responsabilité de macky dans ça, rien d'autre que d’écourter son voyage et venir s’enquérir de la situation et c ça qu'il a fait et l'eau commence a couler a nouveau donc quand des taximen disent que deukeu bi dafa macky, ils n'ont qu'a s'en prendre a WADE car depuis que les tatas sont là, leurs rendements ont sensiblement baissé.En plus ce que les gens ne savent pas et qu'ils devraient savoir c'est ce qui suit: c'est la crise en Europe et aux états- unis qui commencent à affecter le pays car les immigrés n'envoient plus.c'est eux qui faisaient tourner l’économie informelle.Donc de grace macky travaille il faut lui donner du temps pour y arriver, si cela nécessite deux mandats il faut le lui renouvelé car on a besoin d'un président sérieux , rigoureux et qui lutte pour la bonne gouvernance car c'est ça qui manquait a WADE et ça nous a conduit dans cette situation.

8.Posté par marchand ambulant le 02/10/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

trés bien dit. certains se croient intello alors qu'ils ne sont rien. au premier tour les senegalais ont choisis wade et macky.? pourquoi ils n'ont pas voté pour les autres? AU DEUXIEME TOUR MACKY A EU 65%!!! et vous professeur vous voulez me dire que les sénégalais n'ont pas voté. dites plutot qu'on ne vous a pas donné ce que tu espérais.
le senegal ne se devellopera jamais avec ces genres de profff

9.Posté par Papy1 le 02/10/2013 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A chaque election, ses moments de choisir l'Homme. Le parti politique perds de plus plus son poids. Les temps ont beaucoup changer et les senegalais croient plus aux hommes qu'aux partis.
1-l'Analyse du Professeur est politiquement correcte. Macky n'est pas encore rentrer dans les coeurs de la majorite des senegalais pour deux raisons;A- certains disent qu'il vient de l'ecole Wadiste donc du pareil au meme. B- D'autres disent que le Senegal n'a pas trouve son Homme President et que Macky est arrive a la magistrature par defaut, grace a "Tout Sauf Wade"
Si Macky repouse les presidentielles a 7 ans ce sera du "Waxx Waxet" et la sanction tombera.
Si Macky respecte sa parole et maintien le mandat de 5 ans, l'opinion sera divisee sur deux camps majeurs; A- Ceux qui diront que Benno l'a soutenu pour ramener le mandat a 5 ans donc ils ne sont pas tenu a lui faire du faveur. B- D'autres qui seront allies de Macky vont crier a la TRAITISE et risque de perdre le morale et par ricochet le capitale sympathie du " Macky dafa am yaar" sera enterrer par ses partisans. Ce qui risque de faire renaitre "Ils sont tous les enfants de Wade" donc assez de l'insolence politique et mediatique des ces politiciens de vaux rien.
Je predis sollenement ici que s'il s'avere qu'un candidat Independant et Respectable emerge dans le lot cette personne risque de gagner les elections car les senegalais n'ont plus de regard sur les partis politiques et veulent un Homme Sure.
Les Senegalais ont beaucoup evoluer, et ceux qui ne dependent que de la politique pour vivre vont s'en rendre compte en 2017. L'informations circulent TROP vite dans notre ere pour cacher des choses pas catholiques sur des pratiques nebuleuses des politiciens qui les feront perdre en credibilite.

10.Posté par El Amine le 02/10/2013 09:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non seulement Macky ira aux élections mais il passera au premier tour. Je suis prét à parier n'importe quoi. Les sénégalais sont des blablateurs par excellence et il ne faut pas se fier à ce qu'ils disent. En 2006 tous les officines politiques avaient prédit la chute de Wade. En 2007 il est passé. Il ne faut pas se fier à ce que la presse dit.

11.Posté par bt le 02/10/2013 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

en verité ce prof est un gat qui cherche de la place au parti rewmi. je l'ai ecouté la semaine derniere pour s'en rendre compte.

12.Posté par Doff bi le 02/10/2013 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quand est-ce faut il comprendre que tous les présidents sont DE TRANSITION?
Un bon Président travaille pour demain et pour les générations futures.
C'est simple, le Père travaille pour que sa famille soit à l'aise demain.
C'est dur mais pour nous en sortir il faut qu'une génération accepte de se sacrifier.
Il faut tout reconstruire dans les règles de l'art pour les générations futures.
Paroles de Doff.

13.Posté par jean bosco dieng le 02/10/2013 11:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Analyse lucide et pertinente . C'est avec de tels esprits que les choses bougeront.
Merci M.Le Politologue

14.Posté par jazz le 02/10/2013 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sylla tu oublie que tous les observateurs avertit avait prédit en Octobre 2011que Macky sortirai vainqueur peut etre que tu faisais la sieste.

15.Posté par ebé le 02/10/2013 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je demande 100 frs cfa pour acheter des habits car je suis invité au palais ce soir

16.Posté par gabarsing le 02/10/2013 13:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En voilç encore un de ces professeurs dont la rélexion est teintée de partisanisme. Car tout ce qu'il avance n'est pas fondé. Il dit que la majorité des sénégalais disent que Macky n'aura pas un deuxième mandat et il donne comme exemple les taximens. Cela prouve que ce prof se contente de quelques personnes rencontrées dans les rues de Dakar et qui aimennt jacasser sur la politique sans rien y comprendre poour décreter que tous sont contre Macky. Le réveil sera brutal cher professeur car ce que vous ignorez c'est que le sénégal ne s'arrête pas à quelques coins de Dakar.. Les sénégalais n'ont pas sanctionné Macky.. C'est certains média qui s'évertuent à le diaboliser, à dire qu'il est sans vision. Il est vision avez vous dit? En tout cas, il est indéniable que dans les actes qu'il pose, Macky a l'ambition de restaurer l'Etat de droit, où règne la bonne gouvernance, la transparence, la probité et l'honneteté, l'équité. tout le monde sait que il a l'ambition de mettre le pays sur la voie de l'émergence avec les infrastructures et l'ouverture du pays aux investisseurs étrangers. tous savent que Macky, auplan social, est entrain de soulager les populations en rendant gratuits les soins pour les enfants de 0 à 5 ans, en diminuant tant soi peu les prix des denrées de première nécessité. Etc, etc. Seuls ceux qui ne veulent pas voir le soleil à midi ferment les yeux dont vous cher prof. Mais la réalité révélera ses règles en 2017. Certains comme vous comprendront alors qu'il ne s'agit pas d'érire des livres ou d'aller sur les plateaux de télévision pour raconter des contrevérités aux télespectateurs dont la majorité ne suivent même pas vos débats contrairement à ce que vous pensez, pour destabiliser un régime.

17.Posté par macky le 02/10/2013 14:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Avec la pénurie d’eau, je pense que la coupe est pleine. Cette pénurie est révélatrice d’une pénurie de vision, d’offre politique et de l’efficacité gouvernementale. Essayez de faire un petit sondage dans la rue - je discute beaucoup avec les taximen - vous vous rendrez compte que le discours est le même : “Est-ce qu’il aura un second mandat ?” On a le sentiment que Macky Sall est un président qui a été élu par défaut, qu'il n’a pas la baraka. Aujourd’hui, les mouvements de contestations qui avaient pris du recul ont commencé à renaître. Ce qui fait que tous les ingrédients sont réunis… Moi, je fais partie des Sénégalais qui croient que Macky Sall ne fera pas deux mandats.

18.Posté par macky le 02/10/2013 14:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

belle analyse professeur avec des chiffres concrets et vérifiables

19.Posté par saltigue le 02/10/2013 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

2017 karim wade president
abdoulaye balde secretaire genrl de la presidence
Babacar gueye president assemblee

20.Posté par babacar niang le 02/10/2013 16:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

schwazeral comme tu es idiot.tu raisonnes par le coeur et non par la tete.En voila un monsieur qui a fait l analyse la plus consequente de l election de macky sall . Dailleurs c est pas 62 pour cent comme tu le dis mais 65 pourcent. Ensuite 2 millions d electeurs sur 5 millions cela donne a reflechir. 1electeur sur 2 fait peur. Taches d avoir une analyse lucide et non partisane et tu verras que le monsieur a raison. Ce qu il dit est verifiable mais malheureusement difficile a admettre. on appelle cela objectivite. macky sall a y voir de plus pres est le president le moins bien elu de l histoire du senegal

21.Posté par xxxxxxxx le 02/10/2013 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non seulement il n'a pas la baraka, il n'ira pas loin.
Barké Baye- Térangua Yaye.
Et l'ainée, dans notre famille traditionnelle incarne les parents en cas d'absence de c derniers.
Plus de considération envers ta grande soeur.
Nawlow woumalèn quand bien meme étant Le Président du Sénégal.

22.Posté par doff le 02/10/2013 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

quel politologue ? avec tes fausses analyses en prenant comme exemple les taximans , ca montre que tu n'as même pas de voiture , tu veux te caser en faisant de la publicité . un politologue digne de ce nom auras le courage intellectuelle de voir les compartiments de toutes les couches sociales du pays pour faire une analyse pertinente . tu ne sais meme pas ce qui s'est passé avec ce fichier électoral gonflé à 5 millions d’électeurs , En tout cas les honnêtes citoyens n'ont pas oublié les prix laissés par wade en 2012: gaz 6 kg coutait 5000 F , 1 litre d'huile coutait 1200 F , 1 kg de sucre coutait 750 F , le sac de riz mauvaise qualité 16250 F Parfumé 25000 F ,etc.... vol à outrance des derniers publics , justice instrumentalisé, lois et reglement du pays bafoués, boulimie foncière à te l point l'Etat n'a plus de resserve foncière a dakar .Politologue ton réveil sera brutal vous croyez que c'est la presse ou les dires des taximans qui feront que macky n' aura pas un second mandat . wait and see les citoyens honnêtes te diront le contraire .

23.Posté par am le 02/10/2013 17:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Pr analyse tres pertinente et objective.c est un secret de polichinelle de dire que Macky sall n'aura pas un 2nd mandat.ouvrez vos yeux vous les gens de l'apr macky est aujourdhui vomi en commencant par moi qui avait voté pour lui

24.Posté par LE DEBUT DE LA FIN le 02/10/2013 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il ne faut pas se voiler la face. L'analyse de M Sylla est claire, nette et précise.
J'irais même plus loin en prédisant que le risque est grand qu'il n'accède pas au second tour.
Ne pas se représenter en 2017, c'est éviter l'humiliation d'une cinglante défaite.
Tous les communicants, sondages, étude, groupes de presses, radios, télés ne pourront empêcher sa défaite.
Que ses partisans se déchainent sur le net pour multiplier les messages et conjurer le sort n'empêchera rien.
Malheureusement: the game is over.
C'est le début de la fin.

25.Posté par kebir le 03/10/2013 00:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Quelle analyse pertinente M.Sylla! Je pense meme qu'on va revivre un 23 Juin bis. Les arrivistes qui entourent macky Sall vont l'obliger à faire du wakh wakhete sur la question du mandat. Lui-même il n'est plus trop sur. j'espère me tromper. Et le moment venu les forces vives l'obligeront à se prononcer ...Un waxwaxet entrainera non seulement l'instabilité mais le chaos

26.Posté par raison 1 le 03/10/2013 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Partons plus loin que la reflexion du cher professeur que je trouve respectable.
Si toutefois macky tombait en 2017 , quels en seraient les raisons? Moi je pense que l'une d'entre elle c'est qu'il ose nager à contre courant , aller contre les mauvaises habitudes des sénégalais ( parler moins travailler plus, punir les potentiels suspects de crimes financiére, d'abus de position etc..) Il nous a tous fallu des coups et des interdits quand on fut jeune pour que l'on soit aujourd'hui dans le droit chemin. Cette illustration à l'échelle de l'homme s'applique aussi à un peuple. On est un jeune peuple qui ne fait pas encore bon usage de la liberté, des responsabilités, des droits et des devoirs, et ceci tout régime confondu. les termes sont galvaudés tout ramené à la politique politicienne, alors que notre état d'esprit devrait être à l'opposé de tout celà.
Parlons moins de nos dirigeants, et parlons de plus de nous !! Quelque soit le dirigeant le resultat sera le même à cause de NOUS.
OUDDË NOU MOU LA GUSSE LA LEYE EUWEULE.
Parlons mieux, réfléchissons mieux, respectons nous mieux, fort deces acquis, nous verrons quel politicien se posera à la légére devant nous !!

27.Posté par B le 03/10/2013 11:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

merci professeur belle analyse. je pense que macky fera du wax wakheet avec le mandat de 7ans. je ny croirais que quand la loi sera vote a lassemblee.Apres le maral et les inondations cest les denrees de premieres necessites qui vont lemporter. il a pris des engagement pendant la campagme qu il ne pourra pas respecter. dafa wakh botokk rek

28.Posté par senegal le 03/10/2013 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Voici un bon exemple à suivre

29.Posté par KO DEBOUT le 03/10/2013 20:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Politologue=doulologue

30.Posté par diop le 15/12/2015 21:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

sincerement c'est ahurissant de voir certains commentaires qui ne presentent aucune appreciation reflexive dans la mesure ou ils sont guides par le partisanat politique mai n'empeche on peut le leur accorder car ils sont dans leur role.Neanmoins le livre est tres interessant Mr silla meme si j'ai quelques reserves surtout concernant votre prevision sur une possible second mandat du president sall dans la mesure ou il est entrain de faire de bonne chose meme si il y a de tres mauvaises pratiques qui persistent toujours. Bon j'espere aussi que votre prochaine oeuvre nous parlera des solutions que vous preconisez!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site

Cliquez-ici pour regarder plus de videos