leral.net | S'informer en temps réel

Sénégal - Cameroun, un quart de prestige


Rédigé par leral.net le Lundi 23 Janvier 2017 à 08:25 | | 0 commentaire(s)|

 
Six ans après leur dernière confrontation en match officiel–c’était dans le cadre des 3e et 4e journées des éliminatoires de la CAN 2012 (1-0 et 0-0) - le Sénégal, leader du groupe B, va retrouver ce samedi en quarts de finale le Cameroun, deuxième de la poule A à la suite de son match nul devant le Gabon (0-0). Jusqu’à la 57e minute du match Guinée-Bissau - Burkina Faso (0-2) qui se déroulait ce dimanche, à Franceville, devant 4122 supporteurs, le Sénégal ne pouvait encore connaître son adversaire en quarts de finale de la CAN 2017. Le but de Bertrand Traoré a changé la donne, en ce qu’il leur a permis de distancer le Cameroun (2e, 5pts).
 
 Les "Lions" Indomptables ont finalement tenu en échec le pays organisateur, le Gabon (0-0), finalement éliminé d’entrée à la surprise générale.
 
Retour sur le penalty d’Aliou Cissé en 2002
 
Sénégal – Cameroun, ce sera le tube de la semaine. Une affiche qui fera couler beaucoup d’encre. Leur dernière confrontation à la CAN remonte aux éliminatoires de la CAN-2012. Le 26 mars 2011, dans le cadre de la 3e journée du groupe E, les Lions avaient dominé la première manche à Dakar, grâce à Demba Ba (90e). Avant de neutraliser l’adversaire (0-0), à Yaoundé, le 4 juin de la même année.
 
L’un des quatre matchs de phase finale les plus marquants est la finale qui s’est tenue à Bamako (0-0, tab : 3-2) le 13 février 2002. Coïncidence ? Aliou Cissé, à l’époque capitaine des "Lions", avait raté le dernier penalty du Sénégal. Ce dernier avait fait dos au but avant de se précipiter sur le cuir. La suite, on la connaît. Le Gabon succède à la Tunisie, 23 ans après. Depuis ‘’Tunisie 94’’, le pays organisateur a toujours réussi à franchir le stade des quarts de finale.
 
A l’époque, dans une poule à trois équipes, les "Aigles" de Carthage s’étaient fait surprendre par le Mali (0-2) et le Zaïre–un revers (0-1) puis un match nul (1-1). Cette édition a été marquée un flop en termes d’affluence puisque le public a déserté les stades depuis lors. 23 ans plus tard, le Gabon ravive la flamme des grands perdants. Tenus en échec par la Guinée Bissau (1-1) puis le Burkina Faso (1-1), les Panthères ont reproduit pareil résultat face au Cameroun (0-0). Et bonjour l’ambiance de cimetière dans les rues de Franceville, notamment à Potos, ‘’Couloir de la mort’’ et autres coins réputés bruyants.
 
Libération



Cliquez-ici pour regarder plus de videos