leral.net | S'informer en temps réel

Sénégal: Locafrique toujours sous l’autorité morale de Khadim Bâ, pour non délivrance d’ordonnance du RCCM

Le feuilleton judiciaire familial opposant l’actuel Directeur général de Locafrique, Khadim Bâ au PCA, Amadou Bâ, n’a pas livré tous ses secrets. De source judiciaire autorisée, aucune ordonnance de RCCM n’a été pour l’instant délivrée. Détails exclusifs.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Octobre 2020 à 20:49 | | 0 commentaire(s)|

Suite à la publication électronique de notre article dimanche 18 octobre 2020 sur le site "Confidentiel Afrique" intitulé: ‘’Khadim Bâ perd la main à Locafrique en faveur de Amadou Bâ, qui décroche le quitus du RCCM’’, plusieurs sources judiciaires parvenues à "Confidentiel Afrique", renseignent qu’aucune ordonnance n’a été délivrée par le juge Lamotte le vendredi 16 octobre 2020. La seule qu’il a délivrée est l’ordonnance 485 en date du 23 septembre 2020, qui confirme la présence du Directeur général Khadim Bâ et celle de ses administrateurs.

Selon des informations exclusives obtenues par "Confidentiel Afrique", auprès de la juridiction compétente (Tribunal du Commerce de Dakar), la partie adverse a demandé la rétractation de l’ordonnance 202, car, demandant le blocage des décisions jusqu’à l’intervention d’une décision du doyen des juges. Une décision faite par un non-lieu que le doyen des juges a délivré le 02 octobre dernier, avec la levée de toutes les mesures conservatoires sur la base d’un accord avec le Président. D’après notre source judiciaire, en l’état actuel du contentieux judiciaire, il n’y a plus de procédures et celles-ci sont en train d’être nettoyées.

Selon nos informations recoupées ce lundi, il s’agit de toutes les procédures entamées par le Président du Conseil d’administration Amadou Bâ. Avec cette non délivrance d’ordonnance du RCCM, le jeune capitaine d’industrie Khadim Bâ reste encore aux commandes de Locafrique. "Confidentiel Afrique" qui suit de très près les derniers développement des soubresauts de ce feuilleton judiciaire familial, reviendra en détails dans ses prochaines éditions.








Par Ismael AIDARA (Confidentiel Afrique)




Cliquez-ici pour regarder plus de videos