leral.net | S'informer en temps réel

« Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, un grand homme d’honneur exceptionnel ».

Dans un message Audio le 20 mars 2012, nous avions martelé ceci : « S’il y a des gens qui ont une relation névrotique avec la puissance de l’argent, Serigne Cheikh sidy Moctar Mbacké reste bien lui, l’éternel porte étendard de Serigne Ahmadou Bamba Mbacké, fondateur de la dite confrérie. Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké est né doublement sous la bonne étoile, dans la lignée des valeurs intrinsèques du mouridisme, de surcroît, il vient directement de Lat Dior N’goné Latir Diop, ce grand résistant, mort les armes à la main sur le chemin de l’honneur ».


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Septembre 2012 à 17:15 commentaire(s)|

« Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, un grand homme d’honneur exceptionnel ».
[Audio]. Sur Google, tapez : « Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, un grand homme d’honneur exceptionnel » pour écouter notre discours.
« Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, un grand homme d’honneur exceptionnel ».Publication Audio le 20 mars 2012 sur notre site. Au deuxième tour des élections présidentielles, Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, avait bien refusé les liasses de billets de banque offertes par le candidat disqualifié, politiquement, juridiquement et moralement.
Les adeptes nostalgiques du recul devraient nécessairement écouter notre discours : « « Serigne Cheikh Sidy Moctar Mbacké, khalif Général des mourides, un grand homme d’honneur exceptionnel ».L’histoire nous a donné raison au soir du 25 mars 2012. En octobre dernier, nous avions dénoncé la corruption d’une certaine nomenclature intellectuelle. Wade a toujours tenté d’utiliser les confréries pour ses propres intérêts bassement politiques.
Ceux qui dénoncent notre haine sur les wade ne sont que des abrutis languissants, des mauvais perdants, coupables. Nous n’écrivons pas pour plaire, ni pour faire preuve d’étalage d’une quelconque connaissance supposée. Tant s’en faut. Ce n’est pas notre vision de la démocratie. Que les chiens se taisent donc !
Nous sommes libres de conscience et personne ne pourrait modifier notre discours sur la question du wadisme décrié, obsolète. Pour des raisons techniques, l’ouvrage
est publié en avril dernier, car nous ne maîtrisons pas le calendrier de publication. Cela dit, le propre du sénégalais inculte, à défaut d’apporter la moindre contradiction au débat politique, réside dans son inaptitude médiocre à défendre l’injustifiable, aux motivations éloquemment crypto personnelles. Dans cet ouvrage, il ne s’agit pas nullement de comparer Senghor, Abdou Diouf à un Abdoulaye Wade. Si les Sénégalais l’avaient mis en place, c’est qu’ils pensaient que Wade ferait mieux qu’eux. De là, à tirer des conclusions hâtives, selon lesquelles notre ouvrage, « Sénégal », est certainement nul, alors que ceux qui critiquent l’ouvrage, avant l’heure, n’ont lu aucune ligne du présent livre, démontrent une fois de plus la mauvaise foi d’une certaine sarabande bouffonne, sourde et aveugle.
Le combat continue !
Ahmadou Diop



1.Posté par sadibou fall le 09/09/2012 19:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Après avoir lu beaucoup de commentaires et d'articles sur l'ASER et d'après tout ce que certains disent notamment des spécialistes du secteur de l'énergie, le conseil d'administration de l'ASER a failli à sa mission.Depuis plusieurs années l'ASER est dans une situation d'instabilité et on n'a pas senti l'utilité du conseil d'administration. Beaucoup de spécialistes du secteur de l’Énergie demandent le départ de son président de conseil d'administration et de nouveaux textes le régissant pour que pareille situation ne se reproduise plus. De plus ou à t-on vu un président de conseil d'administration faire plus de 10 ans ,violant les textes en vigueur notamment les durées de mandat et le nombre de mandats régis par les textes? Pour des intérêts individuels doit-on sacrifier des populations rurales, se demandent beaucoup de spécialistes du secteur de l’Énergie? Trop c'est trop et être à la tête d'une centrale syndicale (UNSAS) ne peut pas justifier qu'on entraine les autorités dans la merde ,fulmine un acteur du secteur.

2.Posté par macky marayeur le 09/09/2012 22:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais tu est qu'un chien qui aboit.guarde comment il a commencè son discours et l'a fini...pour tout dire il n'a dit rien que demostrait sa rancoeur vers ce grand monsieur wade qui a tout fait pour hiser le senegal des grande nation

3.Posté par macky marayeur le 09/09/2012 22:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mais tu est qu'un chien qui aboit.guarde comment il a commencè son discours et coment il l'a fini...pour tout dire il n'a que demostrè sa rancoeur vers ce grand monsieur wade qui a tout fait pour hiser le senegal des grande nation

4.Posté par HERO le 09/09/2012 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

khamoul yalla ... kham leuuuu sou déwé safara la djeum

5.Posté par ousmane le 10/09/2012 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diuérédéfe s touba
diarama mamme chibra fall


Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page