leral.net | S'informer en temps réel

Signature d’une convention de financement avec la Bad : La Bnde active une ligne de plus de 14 milliards Cfa pour les Pme de la chaine de valeur agricole


Rédigé par leral.net le Jeudi 25 Novembre 2021 à 17:53 | | 0 commentaire(s)|

La Banque nationale pour le développement économique (Bnde) et la Banque africaine de développement (Bad) ont signé, ce jeudi 25 novembre 2021, un accord de financement de 22,5 millions d’euros soit plus de 14 milliards de francs Cfa pour une maturité de 6 ans. Cette ligne de crédit permettra de soutenir les Petites et moyennes entreprises (Pme) à travers la mise en place de financements destinés à la transformation et à l’industrialisation de la chaîne de valeur agricole.
Signature d’une convention de financement avec la Bad : La Bnde active une ligne de plus de 14 milliards Cfa pour les Pme de la chaine de valeur agricole
La Bnde poursuit la mise en œuvre de sa stratégie de renforcement de ses capacités d’intervention en vue de soutenir les Petites et moyennes entreprises/industries (Pme/Pmi) sénégalaises. En effet, son directeur général Thierno Seydou Nourou Sy a signé, ce matin, avec le responsable pays de la Banque africaine de développement (Bad) Mouhamed A. Chérif, une convention pour la mise en place d’une ligne de crédit de 22,5 millions d’euros soit plus de 14 milliards de francs Cfa pour une maturité de 6 ans.

Cette ligne de crédit va constituer, selon le Dg de la Bnde, un accélérateur dans le financement des Pme. En détails, il précise que la ligne de financement est composée de 15 millions d’euros de ressources propres de la Bad et de 7,5 millions d’euros de Africa growing together fund (Agtf). Un Fonds qui est cofinancé par la Bad et la Banque populaire de Chine.

« Elle va constituer pour nous un signe de reconnaissance du travail qu’est en train de faire la Bnde », souligne M.Sy. Selon qui, la Bad pouvait financer seule mais, explique-t-il, « elle a pris un fonds avec elle pour pouvoir accompagner davantage la Bnde ».

Et si ce Fonds a accepté de contribuer au financement, souligne M. Sy, « il a d’abord instruit, scoré et regardé la Bnde » qui, selon le ministre de l’économie, du plan et de la coopération qui a présidé la cérémonie de signature, « a assuré, depuis le démarrage de ses activités en 2014, sa mission d’accompagnement des Pme avec des résultats remarquables».
Pour Thierno Seydou Nourou Sy, cette ligne est destinée à favoriser le développement du secteur agricole avec le financement des projets à fort impact social et économique dont la finalité est d’appuyer la rétention des populations, notamment les jeunes et les femmes, dans leurs terroirs mais surtout d’accélérer l’autosuffisance alimentaire.

A en croire M. Sy, les financements qui vont découler de ce crédit de la Bnde vont, également, être orientés dans la transformation industrielle avec une priorité très forte donnée à la transformation des produits locaux en biens de consommation destinés aux besoins nationaux mais aussi à l’exportation.

Subvention de 200 mille euros pour une assistance technique à la Bnde

Ces fonds, confie M. Sy, au-delà de leur originalité en termes de maturité (6 ans) et sur « les taux, qu’on peut qualifier de semi-concessionnels », vont permettre à la Bnde de bénéficier d’une assistance technique sous forme de subvention (non remboursable) à hauteur de 200 mille euros.
Cela va permettre, d’après M. Sy, de poursuivre leur stratégie d’alignement institutionnel et de mise à niveau de leurs compétences internes aux différentes évolutions réglementaires et de nouvelles techniques d’appréciation et d’évaluation des risques.

Pour sa part, le responsable pays de la Bad pour le Sénégal a manifesté leur satisfaction quant à la « bonne collaboration entre la Bad et le Sénégal ». « Cette ligne de crédit permettra à la Bnde d’accroitre son potentiel d’intervention et de soutien aux entreprises du secteur agro-industrie mais également d’autres Pme au Sénégal », déclare Mouhamed A. Chérif.
A termes, soutient-il, ces fonds accordés contribueront à l’attente des objectifs du gouvernement visant à réduire la dépendance économique des importations de denrées afin de tendre vers une souveraineté alimentaire.

M. Chérif a profité de l’occasion, dans la foulée, pour « remercier fortement l’ensemble des équipes de la Bnde avec, à la tête, son directeur général Thierno Seydou Nourou Sy dont le leadership a été remarquable durant les phases de conception, d’instruction et de négociation de cet accord ».

Par ailleurs, le ministre sénégalais en charge de l’économie, du plan et de la coopération a manifesté sa joie de présider la cérémonie de signature de la convention entre la Bnde et la Bad. Amadou Hott précise dans le même sillage que ce financement accordé à la Bnde par la Bad est « sans garantie de l’Etat donc sans endettement de l’Etat ».

A l’en croire, « ce financement est octroyé sur la base de la solidité du bilan de la Banque nationale pour le développement économique ». Il s’accompagne rappelle-t-il, d’une subvention de 131 millions de francs Cfa destinée à la prise en charge de l’alignement de la gestion des risques de la banque et mise en œuvre d’un système de gestion environnementale et sociale.
Les conditions du financement vont, selon lui, permettre à la Bnde d’appliquer des taux de sortie acceptables conformément aux orientations du président de la République sénégalaise Macky Sall relatives à l’assouplissement des taux d’intérêt.
Bassirou MBAYE
 



Source : https://www.lejecos.com/Signature-d-une-convention...

La rédaction

Titre de votre page Titre de votre page