leral.net | S'informer en temps réel

Signature de conventions de financements avec les bailleurs: Le manque de transparence dans les négociations, dénoncé

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a fait face aux députés, lundi 29 novembre 2021, pour défendre le projet de budget 2022 de son département, qui est arrêté à la somme de 28 277 862 519 francs Cfa, en autorisations d’engagement et en crédits de paiements. Lors des discussions, des députés ont interpellé le ministre sur le manque de transparence dans les conventions de financements signées avec les bailleurs.


Rédigé par leral.net le Mercredi 1 Décembre 2021 à 08:55 | | 0 commentaire(s)|

Signature de conventions de financements avec les bailleurs: Le manque de transparence dans les négociations, dénoncé
La question des conventions de financements que signe l’Etat du Sénégal avec les partenaires techniques et financiers, a été très présente dans les débats lors du vote du budget 2022 du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération, avant-hier.

En effet, la député de l’opposition, Marie Sow Ndiaye a interpellé le ministre Amadou Hott, sur le manque de transparence dans les procédures d’octroi de ces financements.

« Les descriptifs de ces conventions de financements doivent nous parvenir, parce que les ratifications doivent être suivies de compte-rendu de notre part. Il n’est pas toujours heureux de se mettre tout le temps devant un citoyen et de ne pouvoir être dans les dispositions de lui donner les informations qu’il faut sur ces conventions. Le ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération étant transversal, donc il faut édifier l’Assemblée nationale sur certaines questions relatives au mode de financement », dénonce- t-elle.

Dans la même dynamique, la député Marième Soda Ndiaye propose un autre paradigme de coopération. « Il faut développer la coopération nationale. Depuis 1960, on dépend de l’aide publique de l’international. Je pense qu’il est temps de changer de fusil d’épaule, pour adopter un partenariat profond avec les locaux, qui peuvent développer des financements dans plusieurs secteurs ‘activités », suggère-t-elle.

Prenant la parole, le ministre de l’Economie et de la Coopération Amadou Hott a précisé que ces conventions signées par le Sénégal, sont très bien négociées.

«C’est en coordination de notre département avec le département des Finances et du Budget. Nous avons des collaborateurs aguerris, qui ont plus de 25 ans d’expérience dans la coopération avec tous les bailleurs, dans la négociation avec toutes les banques. Croyez-moi, les négociations que nous faisons sont extrêmement serrées», indique-t-il.

« Ces conventions de financements, poursuit-il, sont également étudiées au niveau du Comité national de la dette publique présidé par le ministère des Finances, où on se retrouve pour se mettre d’accord sur les conditions de financements à accepter ou à rejeter».

Le projet de budget 2022 du ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération est arrêté à 28 277 862 519 francs Cfa, en autorisations d’engagement et en crédits de paiements.






Sud Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page