leral.net | S'informer en temps réel

Signe extérieur de richesse: Sonko est-il toujours un «goorgorlou» ?

Ousmane Sonko, qui a fait une déclaration de patrimoine digne d’un «goorgorlou» (292.734 francs Cfa en compte bancaire- un vieux Prado de plus de 10 ans…), s’est maintenant constitué un parc automobile digne des grands ducs pour aller à l’assaut de Macky Sall. "Tribune"


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Août 2021 à 09:44 | | 0 commentaire(s)|

Signe extérieur de richesse: Sonko est-il toujours un «goorgorlou» ?
Dans sa quête du pouvoir et sa volonté de s’opposer à Macky Sall, Ousmane Sonko s’est constitué un parc automobile de rêve. À part Bougane Guèye, dont le parc automobile a toujours été consistant, bien avant son entrée en politique, Ousmane Sonko est l’opposant qui dispose d’un parc aussi luxueux de véhicules, qui, sous nos cieux, est considéré comme un signe extérieur de richesse.

Comme si on était loin de l’époque où il passait pour un simple goorgorlou, qui n’a que des miettes dans son compte et pas assez d’argent pour se payer des soins de massage dans les cliniques, Ousmane Sonko a maintenant à sa disposition une Mercedes Ml, un Pick-Up Ford, un 4x4 Lexus, un Land Cruser, plus son véhicule de fonction à l’Assemblée, une Toyota Land Cruser.

Il suffit de voir les immatriculations des véhicules, pour se rendre compte qu’il ne s'agit pas de vieilles bagnoles. En tout cas, c’est avec ces véhicules qu’Ousmane se déplace lors de ses points de presse. C’est à bord de ces mêmes véhicules qu’il effectue ses déplacements.

Pour rappel, en rendant public son patrimoine, Ousmane Sonko précisait : "j’ai décidé de rendre public mon «patrimoine», durement acquis à la sueur de mon front, et déclare sur l’honneur sa conformité à la réalité".

Dans les détails, le leader de Pastef déclarait : «Je possède une maison, bâtie sur deux étages, sur un terrain de 220 m2, sis à la Cité Keur Gorgui, dans laquelle je vis avec toute ma famille au sens large (17 personnes dont épouse, enfants, frères, soeurs, maman, cousins…)». Il ajoutait : «Cette maison a été acquise en état de construction auprès de la Sicap- SA, au prix de quarante-huit millions (48.000.000) de francs Cfa, à charge pour moi d’en achever l’édification. Je n’ai fini de payer qu’au mois d’août 2016 et n’ai pas encore muté à mon nom puisqu’à ce jour, la Sicap ne m’a pas encore délivré la mainlevée. C’est la seule maison que je possède à l’exclusion de toute autre au Sénégal et en dehors».

S’agissant d’automobiles, l’ancien inspecteur des Impôts révélait :«Je possède une voiture de marque Toyota Prado version 2006 (10 ans), achetée en reprise en 2013. C’est le seul véhicule dont je dispose».

Pour la liquidité, il avait fait savoir : «Je suis titulaire de deux comptes bancaires ouverts à la Bicis et au Crédit du Sénégal et qui se présentent à ce jour comme suit : Compte BICIS : solde de deux cent quatre-vingt-douze mille sept cent-trente-quatre (292.734) francs CFA (je n’ai pas tenu compte de deux virements effectués dans les derniers 24h pour un total de 1.072.895, car je n’en connais pas pour le moment l’origine).

Compte Crédit du Sénégal : 0 francs
». Ousmane Sonko concluait : «Cette déclaration est conforme à tout point de vue à ma situation. Je mets au défi les amuseurs publics de l’Après, avec tous les moyens de l’État dont-ils disposent, d’apporter la moindre preuve contraire. A contrario, je suis disposé à publier le patrimoine exorbitant de la plupart d’entre eux (du plus haut placé aux simples fonctionnaires) qu’il soit inscrit à leur noms, ou mis en prête-nom (épouses, enfants, proches, associés…) aussi bien au Sénégal qu’à l’étranger».

Deux ans après, on ne sait pas si le patrimoine immobilier du président de Pastef s’est accru, si ses comptes bancaires sont fournis ou pas. Mais, à voir les luxueux véhicules qui sont à sa disposition, on peut se poser la question de savoir si Ousmane Sonko n’est pas en train de s’éloigner de la condition de «goorgorlou».

Ousmane Sonko dont la convocation au tribunal a créé de graves manifestations en mars dernier, sera arrêté pour trouble à l'ordre public et appel à l’insurrection.

Mais, un mois plus tôt, il était visé par une plainte pour viols déposée par une employée d'un salon de beauté où il s’était rendu pour se faire soigner des maux de dos, par massage "thérapeutique", dit-il.






Tribune



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page