leral.net | S'informer en temps réel

Situation à l'Université de Bambey: Des étudiants de Saint-Louis menacent "d'intégrer le combat"

Alors que les affrontements ont éclaté à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) de Dakar, la Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl) s’est prononcée sur la situation actuelle à l’université de Bambey. Elle n’exclut pas d’intégrer le «combat ».


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Décembre 2021 à 15:28 | | 0 commentaire(s)|

La Coordination des étudiants de Saint-Louis (Cesl), «se désole et s'indigne face à la situation déplorable de l'Université Alioune Diop de Bambey (Uadb)».

En effet, «face à la précarité manifeste dans laquelle vivent les étudiants et le problème d'intoxication ayant conduit à la mort de notre camarade Alioune Badara Ndiaye, les autorités internes ont encore montré leur incompétence flagrante et insouciante à l'endroit des étudiants de l'Uadb », fustige la Cesl. Selon elle, «si les universités du Sénégal connaissent un désarroi sans précèdent et malgré tous les massacres d'étudiants qui y sont de coutume, c'est seulement à cause des autorités qui, ayant une parfaite maîtrise des franchises universitaires, font fi des textes pour autoriser de manière arbitraire et machiavélique, l'entrée des forces de l'ordre qui ne fera qu'empirer la situation à l’Uadb ».

C'est dans ce contexte que la Cesl «manifeste son soutien à toute la communauté estudiantine de Bambey à travers sa coordination et invite les autorités concernées à prendre toutes leurs responsabilités pour résoudre définitivement ce problème ».

Ainsi, la Cesl exige, «sans conditions ni délai », le retrait immédiat des forces de l'ordre des campus de I'Uadb ; la levée des sanctions prononcées à l'endroit des représentants d'étudiants de I'Uadb; le rétablissement de la coordination des étudiants de Bambey et «l’’élucidation du décès par intoxication alimentaire du camarade Alioune Badara Ndiaye ».

Sans cela, la Cesl «ne lésinera sur aucun moyen pour prendre part à ce combat et défendre dignement les intérêts de ses camarades étudiants ».







Avec Libération online

Ndèye Fatou Kébé

Titre de votre page Titre de votre page