leral.net | S'informer en temps réel

Situation économique du Sénégal: La dette publique du pays estimée à plus de 8000 milliards FCfa

Le rapport sur la Stratégie de Gestion de la Dette à Moyen-Terme (SDMT) pour la période 2021-2023, indique que l’encours de la dette publique du Sénégal est estimé à 8 425,8 milliards FCfa. D’après le document, l’Etat doit augmenter ses interventions sur le marché domestique des titres publics.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Octobre 2021 à 09:59 | | 0 commentaire(s)|

Situation économique du Sénégal: La dette publique du pays estimée à plus de 8000 milliards FCfa
La dette publique du Sénégal est estimée à plus de 8000 milliards FCfa. C’est ce que rapporte le document de Stratégie de Gestion de la Dette à Moyen-Terme (SDMT) pour la période 2021-2023, parcouru par «L’As».

«A fin juin 2020, l’encours de la dette publique est estimé à 8425,8 milliards Fcfa contre 7825,3 mds de FCfa à fin décembre 2019, soit une hausse de 7,7%. Rapporté au PIB, l’encours de la dette publique s’élève à 60,2 % du PIB à fin juin 2020 contre 56,6% du PIB à fin décembre 2019, soit une hausse de 3,5 points de pourcentage du PIB. La hausse du stock de la dette publique est essentiellement imputable aux emprunts intérieurs qui ont bondi de 524,2 milliards FCfa (+46,3%) entre fin décembre 2019 et fin juin 2020, les emprunts extérieurs n’ayant augmenté que de 76,4 milliards FCfa (+1,1%), sur la même période », renseigne le document.

Il ressort du rapport que le stock de la dette publique extérieure est arrêté, à fin juin 2020, à 6769,9 milliards FcCa contre 6993,5 milliards FCfa à fin décembre 2019, soit une hausse de 1,1%.

D’après le document, le stock est majoritairement constitué de la dette concessionnelle (42,7% de la dette totale) contractée auprès des créanciers bilatéraux et multilatéraux classiques et d’euroobligations émises sur le marché international (27,4% de la dette totale).

Si l’on se fie à la Direction de la dette publique, l’encours de la dette intérieure se chiffre à 1655,9 milliards FCfa contre 1131,7 milliards FCfa à fin décembre 2019, soit une hausse de 46,3% essentiellement tirée par les émissions d’obligations du Trésor sur le marché domestique dont l’encours représente 13,0% de la dette totale à fin juin 2020 contre 11,5% à fin décembre 2019.

«Une possible réorientation vers le marché domestique des titres publics qui dispose actuellement d’une capacité d’absorption des titres émis par l’Etat du Sénégal estimée à environ 500 milliards FCfa par an, pourrait être envisagée. L’augmentation des financements semi-concessionnels, l’accès aux guichets BAD et BIRD ainsi que la diversification de la base des investisseurs axée sur les financements innovants liés notamment aux PPP, suivant les orientations du PAP2 ajusté et accéléré (PAP2A) pour la relance de l’économie, permettront de faire face à une éventuelle réduction des financements concessionnels étant donné que le Sénégal veut atteindre l’émergence à l’horizon 2035», recommande le rapport.

Les objectifs visés par la SDMT 2021-2023 de l’Etat du Sénégal, consistent à combler les besoins de financement et à faire face aux obligations de paiement du Trésor ; à s’assurer que les risques liés au portefeuille de la dette publique restent dans des limites acceptables ; à garantir que les coûts de financement soient les plus faibles possibles ainsi qu’à développer et approfondir le marché domestique de titres publics du Sénégal.





L’As


Titre de votre page Titre de votre page