leral.net | S'informer en temps réel

Situation économique du pays: Hadjibou Soumaré dresse un tableau sombre du Sénégal sous Macky Sall


Rédigé par leral.net le Mercredi 31 Octobre 2018 à 09:43 | | 0 commentaire(s)|

L’ancien Premier Hadjibou Soumaré a été très citrique hier à l’égard du Président Macky Sall et son régime. Au siège de son parti, où il recevait l’ancien ministre Ngoné Ndoye, il a peint un tableau très sombre du pays. L’ancien patron de la commission de l’Uemoa a soutenu que l’économie sénégalaise est genou.

"La façon de gérer le pays pose problème. Notre économie a de sérieux problèmes et je pèse bien mes mots. Quand je le dis, je parle d’abord des problèmes de trésorerie auxquels l’Etat fait face aujourd’hui. Tout le monde sait, aujourd’hui, les arriérés qu’on doit à des pans entiers de notre économie. Or, nous savons que les arriérés constituent la chose difficile pour l’économie pays. Il y a aussi, la concentration des investissements budgétivores", a-t-il décrit, selon ses propos rapportés par Walfadjiri.

Poursuivant Hadjibou Soumaré dira que, dans le pays, la fatigue est généralisée parce que le Sénégal est mal géré. "Regardez les mécaniciens, les tailleurs, menuisiers et d’autres… Gagnent-ils ce qu’ils gagnaient il y a des années ? Le gouvernement et le chef de l’Etat doivent écouter les sénégalais qui, aujourd’hui, sont fatigués. Ce qui déteint dans les finances publiques", cogne-t-il.

Pour lui, il urge de réfléchir à une politique efficiente pour tirer d’affaire les Sénégalais sur le plan de la santé, l’éducation et même des infrastructures.

Candidat à la présidentielle 2019, il informe qu’il va proposer le moment venu un programme de résilience de la peine de sénégalais, un programme qu’il veut participatif dans lequel tous les sénégalais vont dire ce qu’il voudrait voir dans leur pays. "Des franges importantes de Sénégalais sont laissées en rade dans le programmes de l’Etat, tels que les " wathie rakhassou" (les ouvriers) qui constituent plus de 70% de la population. Nous serons la voix de ces populations qui sont en train de travailler dans l’ombre mais qui souffrent aussi dans l’ombre. Il n’y a aucun programme pour eux alors qu’ils jouent un rôle important dans l’économie du Sénégal", souligne-t-il.

Une fois élu, il compte mettre en place des collèges e métiers pour donner une seconde chance à ceux qui n’ont pu réussir à l’école.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos