leral.net | S'informer en temps réel

Sommet pour la relance des économies africaines: «Une volonté salutaire mais insuffisante», Mor Gassama, Enseignant-Chercheur à l’UCAD

L’économiste et enseignant-chercheur à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) Mor Gassama, a salué l’initiative de la France visant à sauver l’Afrique en panne de mobilisation de ressources financières pour relancer son économie. Selon lui : «Sur une trentaine de milliards de dollars recherchés, l’Afrique en ressort avec une centaine de milliards de Droits de tirage spéciaux (Dts)»


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Mai 2021 à 09:46 | | 0 commentaire(s)|

Sommet pour la relance des économies africaines: «Une volonté salutaire mais insuffisante», Mor Gassama, Enseignant-Chercheur à l’UCAD
Mais, tient-il à préciser, « le Fonds monétaire international (FMI) avait estimé les besoins de l’Afrique pour la relance des économies africaines à 400 milliards de dollars. Des fonds couvrant jusqu’en 2025, mais il est à se demander si les partenaires arriveront à mobiliser ces fonds pour faire redémarrer correctement ma machine économique ».

A l’en croire, «ces 100 milliards représentent le quart des besoins exprimés pour huiler la machine économique de l’Afrique. Donc, c’est dire qu’il y a fort à faire pour la relance économique». La crise de la Covid19 a entraîné une explosion de la dette publique des pays du continent africain.

Dans l’immédiat, cet engagement doit se traduire par une accélération de la campagne de vaccination contre la Covid-19 et davantage de marge de manœuvre budgétaire pour les pays du continent africain.

Lors de ce sommet, les participants ont discuté d’une réaffectation des réserves du Fonds monétaire international (Fmi), notamment les droits de tirage spéciaux des pays riches vers les économies en développement.





Sud Quotidien



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page Titre de votre page