leral.net | S'informer en temps réel

Sortie du ministre de l’Intérieur contre le financement des partis: Le parti pour l'Action Citoyenne se révolte

Mesdames, Messieurs,
Le parti pour l'Action Citoyenne (PAC) par ma voix, se dresse avec la plus grande vigueur contre la décision illégale du Ministre de l'Intérieur relative à l'application de l'article 3 de la loi 81-17 du 6 mai 1981 modifiée par la loi 89-36 du 12 octobre 1989.


Rédigé par leral.net le Jeudi 7 Janvier 2021 à 15:58 | | 0 commentaire(s)|

Sortie du ministre de l’Intérieur contre le financement des partis: Le parti pour l'Action Citoyenne se révolte
En effet, par un communiqué en date du 2 janvier 2021, le Ministre faisant référence à cette loi, rappelle qu'il n'est permis pour le financement des partis politiques que les fonds issus des cotisations, des dons et legs d'adhérents et sympathisants nationaux et de bénéfices provenant de manifestations et en conclut que tous les subsides reçus de l'étranger sont considérés au même titre que ceux en provenance d'étrangers établis sur le sol sénégalais.

Il déclare dès lors illégaux de tels fonds et menace de sanctions allant jusqu'à la dissolution du parti contrevenant. Il s'agit manifestement d'un amalgame inadmissible, en ce qu'il considère les Sénégalais vivant à l'étranger comme n'étant pas des Nationaux.

Le PAC considérant l'extrême gravité de ce geste posé par le Ministre de l'Intérieur et le précédent dangereux qu'il constitue pour la cohésion nationale, exige des excuses publiques et demande au Chef de l'Etat de démettre ce ministre de ses fonctions.

En tout état de cause, cet acte apparait clairement comme une entorse à la légalité et à l'état de droit. Il constitue de toute évidence un abus de pouvoir, qui témoigne d'un recul de la gouvernance que l'axe 3 du PAP 1 du PSE avait érigé comme une valeur.







Bruno d'Erneville
Président du PAC



Cliquez-ici pour regarder plus de videos