leral.net | S'informer en temps réel

Suite des remous au Camp Pénal: « 35 prisonniers mis en cellule d’isolement », selon le FRAPP

« Plus de 35 prisonniers ont été mis en cellule d’isolement, pour casser leur résistance face aux tracasseries et brimades quotidiennes qu’ils subissent. Le FRAPP, le collectif pour la justice et contre les violences policières et les familles des détenus, appellent à la retenue et au calme."Rewmi"


Rédigé par leral.net le Samedi 27 Novembre 2021 à 09:34 | | 0 commentaire(s)|

Suite des remous au Camp Pénal: « 35 prisonniers mis en cellule d’isolement », selon le FRAPP
Déjà, la prison du Camp pénal est connue pour avoir des problèmes d’eau. Malgré tout, des gardes ont versé l’eau des prisonniers, douchant même les prisonniers avec le liquide précieux. L’administration pénitentiaire a-t-elle besoin de faire cela aux prisonniers ? Le FRAPP, le collectif pour la justice et contre les violences policières et les familles de détenus dénoncent les tortures verbales, physiques que certains gardes exercent sur les prisonniers.

Nous rappelons qu’il n’y a guère longtemps, des gardes pénitentiaires s’étaient retrouvés en prison. Les gardes devraient bien tenir les prisons et y installer des traditions qui soient respectueuses des droits et libertés des prisonniers, car ils peuvent se retrouver dans la même position que ceux qu’ils brutalisent aujourd’hui. Il est dommage que pour garder leur poste et par esprit vindicatif, que l’administration pénitentiaire cache la vérité et refuse de reconnaître la vérité.

Le FRAPP, le collectif pour la justice et contre les violences policières et les familles de détenus, demandent à l’administration pénitentiaire de ramener le calme à la prison du Camp pénal. Un calme qui ne soit ni inhumain ni dégradant pour les prisonniers.


Titre de votre page Titre de votre page