leral.net | S'informer en temps réel

Suppression des villes: Guy Marius Sagna alerte sur une probable désobéissance civile


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Décembre 2020 à 20:41 | | 0 commentaire(s)|

Suppression des villes: Guy Marius Sagna alerte sur une probable désobéissance civile
Guy Marius Sagna membre du collectif « Le Front multi-lutte Doyna », a déclaré ce mardi lors d’une conférence de presse avec Moustapha Diakhaté, ancien président du groupe parlementaire BBY, que l’existence des villes n’a créé aucun problème pour les citoyens sénégalais. Il prévient que « si nous ne prenons pas garde, nous allons vers une désobéissance civile ».

« L’existence des villes n’a créé aucun problème pour les citoyens sénégalais. Ce qui pour lui, pose problème c’est la spoliation foncière, les démolitions de maisons, violation des travailleurs, l’accaparement des forages, les recrutements clientélistes, les violations des droits des travailleurs. Et donc nous invitons le Président Macky Sall à poser ce dialogue-là. Si nous ne prenons pas garde, nous allons vers une désobéissance civile. Le carrefour Baba Garage depuis 1939 il n’y a qu’une seul route latérite. Et donc nous invitons le président Macky Sall à poser ce dialogue-là », alerte Guy Marius Sagna.

L’activiste de poursuivre : « Le front multi-lutte Doyna a été créé au mois de juin. Et son unique objectif, est de rendre plus visible et plus audible les différents problèmes auxquels les différentes organisations membres sont confrontés. Les rendre plus objectifs afin que les autorités puissent s’y pencher plus sérieusement, mais puissent les traiter avec la manière la plus diligente. Dans cette perspective, nous avons régulièrement écrit aux autorités. Certaines ont commencé à nous recevoir, nous le notons pour le saluer, à l’exemple du gouverneur de Dakar, a l’exemple du ministre de la Culture qui nous a reçus aussi pour s’entretenir de la situation des animateurs culturels relevant de son département ».

Guy Marius Sagna a aussi dénoncé l’attitude, dde certains ministres qui feraient semblant de ne pas entendre les plaintes des citoyens. « Nous dénonçons énergiquement l’attitude d’autres autorités qui pour l’instant font le mort. Comme le ministre de l’Environnement Abdou Karim Sall qui n’a pas encore reçu les agents techniques des Eaux et Forêts, malgré qu’ils ont passé 8 nuits devant son ministère. De la même manière que nous travaillons à impulser, à engager le dialogue qui pour nous, devrait être celui promu par Macky Sall et non un dialogue politicien ».

Pour lui, le dialogue, c'est comment régler les problèmes de spoliation foncière, les problèmes de la mafia foncière. « La priorité pour nous, ce pas la suppression des villes, c’est d’arrêter les bandits et les délinquants foncier ».

Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page