leral.net | S'informer en temps réel

Tabaski 2015 : Aminata Mbengue Ndiaye à Kidira

A Kidira, ce n’est pas encore le grand rush. Lors de la visite du ministre de l’Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, les éleveurs ont soulevé le problème des taxes qui frappent la vente de bétail et celui du transport. D’après Le Témoin, le ministre a tenu à rassurer les éleveurs sur l’effectivité de la suppression des taxes et de trouver une solution pour le problème de transport évoqué par les éleveurs.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2015 à 15:23 | | 0 commentaire(s)|

27 000 ! Voilà le nombre de moutons qui ont quitté le Mali en direction du Sénégal. C’est du moins cette quantité que la Douane a enregistrée à Kidira. Ces moutons sont passés par le poste de douane de Kidira. Les informations ont été livrées, hier, lors du passage du ministre de l’Elevage et des productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, dans cette localité frontalière du Mali. Les éleveurs soulignent que le gouvernement leur rend beaucoup de service depuis 2012. « Personne n’a mieux fait que Macky Sall depuis son accession au pouvoir. Il a tenu toutes ses promesses. L’Etat a fait qu’aujourd’hui la sécurité de notre bétail est assurée. L’aide faite pour l’alimentation du bétail, aussi, est bien distribuée. Aujourd’hui, on peut parler d’autre chose, mais pas de ces deux points-là », a soutenu Samba Barro, un éleveur. C’est dans le même sens qu’abonde le président des éleveurs de la région de Tambacounda, Amadou Diallo. « L’alimentation a été bien répartie. Nous avons reçu 2 500 tonnes d’aliments. Nous avons pu distribuer normalement ces aliments aux éleveurs sans faire de différence entre eux. Ceux qui disent qu’il y aura pénurie de moutons ne se sont pas rendus dans les zones comme Fongolimbi ou Saraya. Nous sommes juste au début de l’opération Tabaski et, d’ici quelques temps, ce sera le grand rush », a-t-il promis. A cet effet, il souligne que c’est le manque de pluies qui retarde la venue des éleveurs vers l’intérieur du pays.

Pour ce qui est du transport, le maire de Kidira demande aux transporteurs sénégalais de diminuer leurs tarifs afin de permettre le bon approvisionnement du pays en moutons et de laisser les camionneurs maliens transporter le bétail des éleveurs dans le pays. « Notre plus grand problème dans cette zone, ce sont les transporteurs sénégalais. Ils empêchent leurs homologues du Mali, qui pratiquent des tarifs moins élevés, de transporter notre bétail. Ce alors qu’eux, ils nous réclament beaucoup d’argent. Parfois, on vend à perte dans ces conditions », a expliqué un des éleveurs. Des propos confirmés par Aboubacry Guiro. « Nous sommes contents du gouvernement sénégalais depuis quelques années. Mais, il faut savoir qu’actuellement, notre seul problème, c’est le syndicat des transporteurs. Il faut nous aider sur cet aspect », a-t-il imploré. Le président des syndicats des transporteurs du Sénégal, Gora Khouma, présent sur les lieux, a tenu à apporter des éclaircissements sur ce point évoqué par les éleveurs. Pour le syndicaliste, le problème se trouve dans le fait que les transporteurs maliens cassent les prix parce qu’ils n’ont rien à perdre en transportant du bétail de Kidira à l’intérieur du pays. Car, précise-t-il, ce sont des gens qui vont faire le trajet quelle que soit leur situation, et même à vide. Contrairement aux chauffeurs sénégalais qui font des affaires.

Après avoir écouté tout le monde, le ministre Aminata Mbengue Ndiaye a exhorté policiers, gendarmes et douaniers, (le circuit qu’on appelle Pgd) à surveiller ceux qui persistent à faire payer des taxes aux éleveurs. Car, rappelle le ministre, les taxes ont été supprimées par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne pour la période de la fête du mouton, lors d’un Conseil interministériel. « Le Président Macky Sall accorde beaucoup d’intérêt au secteur de l’élevage. Aujourd’hui, notre but est d’avoir une autosuffisance en moutons. Le Plan Sénégal Emergent, c’est aussi l’élevage », a-t-elle dit annonçant qu'elle va résoudre le problème lié au transport avec le syndicat des transporteurs du Sénégal afin de faciliter la tâche aux éleveurs pour atteindre les 750 000 moutons fixés comme objectif par le gouvernement.



Cliquez-ici pour regarder plus de videos