leral.net | S'informer en temps réel

Tension des prix au Sénégal / Aidé par un État social: Le bon réflexe du ministre du Commerce

La préoccupation de Mme le ministre du Commerce et des PME a demeuré aujourd’hui et comme toujours, la prise en charge des questions liées à son département. Assome Aminata Diatta, à la tête de ce département transversal, n’a jamais montré ses limites.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Septembre 2021 à 14:34 | | 0 commentaire(s)|

Tension des prix au Sénégal / Aidé par un État social: Le bon réflexe du ministre du Commerce
Le ministre du Commerce et des PME, Assome Aminata Diatta a toujours fait preuve de prévoyance, d'anticipation, si bien que les périodes de grandes consommation ont toujours été vecues sans difficultés particulières, en termes d'approvisionnement de produits de grande consommation sur le marché. Il en est de même pour la capacité du ministère du Commerce à juguler les prix, d'habitude appliqués aux consommateurs dans le strict respect des barèmes.

Ce contexte-ci, constate-t-on, est exceptionnel, en ce qu'il est marqué par une hausse généralisée des denrées de première nécessité, avec son corollaire de tensions sociales. Situation d'autant plus préoccupante que le ministère du Commerce a, dans des délais insoupçonnés, eu le reflex d'organiser un Comité interministériel sur la consommation pour juguler la situation.

Partant, l'Etat est venu en appui à la dynamique de résolution de la tension des prix. En atteste la rencontre du ministère des Finances et les départements concernés, qui a débouché sur l'abandon par l'Etat de 47 milliards de FCfa de recettes, pour soutenir les consommateurs confrontés à la flambée des prix.

Et d’après l’analyste Babacar Fall, « on aura surtout noté qu'après le Conseil interministériel sur la consommation, le président de la République a instruit le gouvernement pour l'exonération des taxes sur certaines denrées importées. Aujourd'hui, au-delà de l'occupation du terrain par les services du Commerce national, le ministère du Commerce et des PME travaille à la mise en place d'un cadre institutionnel de rencontre, qui pourrait réunir les départements des finances, du travail et toutes les institutions sectorielles. C'est cette instance qui va permettre de faire le suivi des mesures prises par l'autorité, en vue d'une bonne application ».

Il relève qu’il y a lieu de saluer la position de l'Etat, à travers des mesures efficaces face à une situation de hausses des prix, liée à l'augmentation des cours mondiaux des matières premières. Autant reconnaître que l'Etat du Sénégal, estime-t-il, n'a été qu'un Etat social. Ce qui relève d'une responsabilité assumée du pouvoir exécutif.




Ousmane Wade

Titre de votre page Titre de votre page