leral.net | S'informer en temps réel

Tensions à l’Institut français pour les étrangers de l’Ucad: Le Sudes condamne et exige le règlement définitif de cette crise

Le Sudes apporte son soutien aux enseignants de l’Institut français pour les étudiant étrangers de l’Ucad, qui ont été victimes de «répression sauvage et honteuse le samedi 11 décembre 2021 à l’Ensetp». Commentant les images de cette manifestation, les membres de cette organisation syndicale estiment qu’il «y a eu une réaction disproportionnée des vigiles de l’Ucad face à des manifestants pacifiques, qui dénonçaient un coup de force de la direction actuelle de l’Ife frappée d’illégalité et d’illégitimité depuis fort longtemps».


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Décembre 2021 à 16:00 | | 0 commentaire(s)|

Tensions à l’Institut français pour les étrangers de l’Ucad: Le Sudes condamne et exige le règlement définitif de cette crise
Tout en exigeant des autorités, dont principalement le Recteur et le ministre de l’Enseignement supérieur, «le règlement diligent et définitif de cette crise», le syndicat exprime sa solidarité à ses camarades de l’enseignement supérieur.

D’ailleurs, il se dit prêt «au besoin, à d’autres formes concrètes d’action, pour l’expression d’une solidarité davantage agissante».

Le Sudes, qui condamne ainsi «cette violence gratuite exercée contre des enseignants en lutte pacifique au sein de l’Ucad, tient le Recteur pour responsable de cet état de fait déplorable et de tous les possibles développements ultérieurs».

En effet, souligne ledit syndicat, «force est de reconnaître que le Recteur s’est installé dans le dilatoire et le laxisme, dans la gestion de cette crise qui perdure depuis 8 mois».

Le Sudes déplore aussi le «grave préjudice» que cette gestion «porte à l’image d’une institution de formation, exclusivement destinée à accueillir des étudiants étrangers».







Le Quotidien


Titre de votre page Titre de votre page