leral.net | S'informer en temps réel

Tensions à l'UGB de Saint-Louis: Le gouverneur en sapeur-pompier entre autorités et étudiants

Suite aux tensions intervenues ces derniers jours au campus de l'université Gaston Berger, le gouverneur de la région de Saint-Louis Alioune Badara Samb, sur instruction du Ministre de l'Enseignement Supérieur de la recherche et de l'innovation, à tenu une rencontre de sortie de crise dans les locaux du Rectorat de l'Ugb.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Novembre 2021 à 05:47 | | 0 commentaire(s)|

Une rencontre qui réunit le recteur Ousmane Thiaré, le directeur du Crous Pape Ibrahima Faye, le chef de l'antenne régional de l'Ageroute, celui de l'Onas et des membres de la Cesl (Coordination des étudiants de Saint-Louis).

A l'issue de cette rencontre, les différentes parties prenantes sont tombés d'accord sur les revendications des étudiants de Sanar, qui sont entre autres : la réhabilitation et la mise à niveau de l'assainissement du campus universitaire, l'extension du réseau Wi-Fi au niveau du campus social, la réhabilitation de la voirie interne et l'amélioration de la fourniture en eau de l'université.

Et selon le gouverneur Alioune Badara Samb, après échange sur les points saillants, il est convenu du côté des autorités administratives de la remise à niveau du dispositif de l'assainissement avec la société ECORE, chargée des travaux qui a recu de l'Onas, l'ordre de service démarrage ce lundi et va donc entamer les travaux dès ce vendredi. Pour le wi-fi, les travaux vont démarrer dès réception des fonds, dont la notification a été faite à l'Ugb par arrêté du ministre des Finances et du Budget et seront exécutés par le Rectorat.

Pour la voirie interne, elle sera prise en charge dans le cadre du programme PSD et les travaux seront lancés au plus tard dans le courant du mois de février 2022. En ce qui concerne l'amélioration de la fourniture en eau, le gouverneur a précisé qu'en attendant la finalisation des travaux de construction de la deuxième usine, sept bâches à eau de 10 m3 unité seront mises à disposition du Crous, dès ce mardi, pour renforcer le dispositif actuel.

Du côté de la CESL, les étudiants s'engagent à ne mener aucun mouvement d'humeur sur ces questions tant que les délais avancés ne seront pas épuisés. En outre, ils s'engagent à apaiser le climat social dans l'espace universitaire et à favoriser dorénavant le dialogue dans le règlement des points de revendication.

C'est ainsi que le gouverneur et les autorités universitaires, (Rectorat, Crous), ont réitéré leur disponibilité pour accompagner les étudiants dans la résolution de leurs revendications, conformément aux instructions des autorités ministérielles concernées.






Adama Sall (Saint-Louis)

Mr Ndao B

Titre de votre page Titre de votre page