leral.net | S'informer en temps réel

Tête de liste de nationale de Bby : Macky choisit son Premier ministre et envoie Niasse à Nioro

C’est le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne qui a été choisi comme tête de liste de Benno bokk yaakaar. Moustapha Niasse qui l’a été en 2012, est envoyé chez lui, à Nioro, pour diriger la départementale.


Rédigé par leral.net le Mercredi 31 Mai 2017 à 10:48 | | 0 commentaire(s)|

Moustapha Niass n’est pas la tête de liste de Benno bokk yaakaar (Bby) comme en 2012. Macky Sall a choisi Mahammed Boun Abdallah Dionne pour les Législatives du 30 juillet prochain. L’annonce a été faite hier par le mandataire de la coalition présidentielle, Benoît Sambou qui était chargé de déposer la liste.

Il a annoncé que le Premier ministre va donc défendre la politique et le bilan du chef de l’Etat. Mais Dionne va-t-il occuper le perchoir en cas de victoire de Bby ? Ce n’est point une règle qu’une tête de liste devienne naturellement le président de l’Assemblée nationale. Même si, en 2007, Abdoulaye Wade avait envoyé son Premier ministre de l'époque, Macky Sall comme président de l’Assemblée, contre toute attente.

Même si le leader de l’Afp qui a dirigé la coalition en 2012, a fini par s’installer sur fauteuil fort convoité de la deuxième institution de la République. Ce qui est sûr, c’est que Niasse s’éloigne de Dakar pour son Nioro dont il est la tête de liste. Mais s’éloigne-t-il pour autant du perchoir ?

Il y a aussi une surprise nommée Maïmouna Ndoye Seck. La ministre du Tourisme et des Transports aériens serait choisie pour conduire Bby à Dakar. Deux gros calibres de l’Apr étaient quand même attendus. Très attendus d’ailleurs. Il s’agit du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et celui de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diour Sarr. Un duel qui avait commencé depuis le référendum de 2016. En choisissant le Pm pour la liste nationale et Maimouna Ndoye Seck à Dakar, le chef de l’Etat s’enlève ainsi des épines du pied et évite des frustrations.

C’est dans cette dynamique que Macky Sall a dû s’adresser, hier, aux recalés des investitures. « Pour parvenir à cet exercice à la fois difficile et douloureux, il aura fallu examiner minutieusement toutes les candidatures, pratiquement pour chaque département, et procéder en dernier recours, comme convenu, à l’arbitrage de la Conférence des leaders, à celui du président de la Coalition particulièrement », a- t-il indiqué dans un communiqué. Surtout que, souligne le président de la Coalition au pouvoir, « dans certains cas, le choix du ou des candidats a dû se faire parmi plus d’une centaine de postulants ».

Si le leader de l’Apr admet que , "la responsabilité de chaque militant de la coalition fortement engagée", il précise que « la Conférence des leaders est tout à fait consciente du grand mérite de tous les postulants dont très peu ; hélas, sont retenus en raison du nombre limité de postes à pourvoir ».

Les leaders de Bby saluent « la bonne compréhension et l’acceptation militante des investitures ainsi faites » et invitent « tous les candidats non retenus à faire bloc » autour de la liste. La conférence de leaders appelle les candidats retenus à « faire preuve d’humilité et de générosité à l’endroit de leurs camarades en vue de créer les conditions d’une mobilisation générale des électeurs pour le triomphe de la liste Benno Bokk Yaakaar ». Ce message du président de Bby va -t-il calmer les nombreux frustrés ?

Le Quotidien

 



Cliquez-ici pour regarder plus de videos