leral.net | S'informer en temps réel

Thiaroye: Le Commissariat attaqué après la mort d’un suspect

C’est à un scénario digne des films policiers que des malfrats de Thiaroye ont servi aux populations de cette localité. Des scènes de violence inouïes pour venger la mort en garde-à-vue d’un des leurs au commissariat de police.


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Juillet 2018 à 16:02 | | 0 commentaire(s)|

Un policier du nom de Tapha Diop blessé à la tête, une maison d’un malfrat incendié, une autre d’un plaignant saccagée, le commissariat de police de Thiaroye attaqué, etc. C’est le bilan d’une folle journée, hier, en banlieue après la mort du détenu Saliou Sarr dit Pape Sarr, en garde-à-vue.

Selon des sources de WalfQuotidien, c’est à la suite d’une plainte d’une dame victime d’un vol de moutons à la Police de Diamaguéne, qu’un certain Papis Diop et Saliou Sarr ont été alpagués par les limiers de même qu'un gérant de dibiterie établi sur la route «Tally Diallo».

Conduit au poste de Police, Saliou, toujours selon encore nos sources, s’est rebellé contre les limiers lors de son interrogatoire. C’est à ce moment précis qu’une bouteille de diluant saisie est tombée sur un chargeur électrique qui était branchée au moment où il y avait posé sa main. Et le chargeur a pris feu. Par la suite, Saliou a eu des brûlures. Evacué au niveau du Centre hospitalier de Pikine, il a été transféré par la suite à l’hôpital Principal où il rendra l’âme.

Mis au parfum du drame, les amis du défunt, regroupés en gang de 30 individus, ses sont rués vers le domicile de Papis Diop, réputé être une taupe pour mettre le feu à la maison. Pis, les malfrats se sont ensuite dirigés vers Aïnoumady Thiaroye Gare au domicile de la plaignante qui avait saisi la Police, pour saccager sa maison. Et dans leur colère, les gangsters s’en prennent à un policier du nom de Tapha qui habite la maison voisine pour le blesser grièvement à la tête. Ils ont aussi détruit le scooter du limier.

Par la suite, les malfrats, armés jusqu’aux dents de machettes et de tessons de bouteilles, ont fait une razzia emportant les couteaux des femmes qui font le petit commerce de table et s’en sont pris sur les routes aux honnêtes citoyens avant de terminer leur course à Yeumbeul dans la maison d’un Agent de sécurité de proximité (Asp) pour la cambrioler.

Les bandits se seraient par la suite dirigés vers la Police de Thiaroye pour attaquer les éléments trouvés sur place qui ont usé de gaz et de grenades lacrymogènes pour les disperser. Ils se sont par la suite précipités à Aïnoumady pour troubler la quiétude des citoyens. Et là, les bandits ont sorti des armes blanches pour menacer les populations. Par la suite, la Police est intervenue pour sécuriser la maison de la plaignante pour parer à toute éventualité avec les menaces brandies par le gang qui promet de récidiver.

Toutefois, les habitants du quartier Aïnoumady, tourmentés par cette violence inouïe, réclament l’érection d’un poste de Police dans leur localité ou leur rattachement, vu l’éloignement, au poste de Police de Diamaguène Sicap Mbao. Ce, à cause du grand banditisme qui se développe dans leur quartier, avec l’usage de la drogue qui a atteint des proportions inquiétantes.






WALF Théodore SEMEDO