leral.net | S'informer en temps réel

Thiès : ''Borom Ndame'' invite les Sénégalais à des actions positives au quotidien

Thiès, 10 jan (APS) - Le guide religieux Serigne Khadim Lô Gaydel "Borom Ndame", a invité vendredi ses compatriotes sénégalais à œuvrer au quotidien pour des actions positives en conformité avec les recommandations divines, dans l'espoir de voir ''le créateur de l'univers'' apporter des solutions aux problèmes auxquels ils se trouvent confrontés.


Rédigé par leral.net le Vendredi 10 Janvier 2014 à 12:38 commentaire(s)|

Thiès : ''Borom Ndame'' invite les Sénégalais à des actions positives au quotidien

Le marabout a relevé que la calomnie, la méchanceté, l'intolérance, l'arrogance et la cupidité sont autant de choses à bannir pour bénéficier du pardon d'Allah, de manière à ce que la grâce divine "soit la source du bonheur de tout le peuple sénégalais".


Dans une déclaration à des journalistes, en prélude du Maouloud 2014, prévu 13 janvier, dans le cadre de la commémoration de la naissance du prophète Mohammed (PSL), Gaydel Lô, a dit que les Sénégalais doivent saisir ce moment de piété pour rendre grâce à Dieu et faire des prières pour une paix durable au Sénégal.

"Aujourd'hui, en Afrique et dans plusieurs du monde, les populations sont confrontées à des violences inouïes avec les foyers de tension, les guerres civiles et des atrocités qui émanent de soi-disant djihadistes qui se réclament de l'islam'', a fait observer celui qui célèbre le Maouloud ''depuis plusieurs années'' à Touba-Bakhdad, où des milliers de fidèles convergent des 14 régions du pays et même de la diaspora.

"Le jour du Maouloud, je vais délivrer un message fort et important au peuple sénégalais, un message basé sur le principe de la paix des cœurs enseigné par le prophète Mohamed (PSL) et pratiqué par Serigne Ahmadou Bamba Mbacké, mais surtout proposer des esquisses de solutions aux difficultés et angoisses qui hantent le aujourd'hui le sommeil des citoyens sénégalais", a annoncé le marabout.

Il s'est par ailleurs réjoui de la décision du chef de l'Etat Macky Sall de mettre en œuvre un programme d'appui aux familles religieuses du Sénégal. Mais, a-t-il dit, le président de la République doit ''à aller plus loin, en appliquant le même système qui a permis d'identifier les véritables fonctionnaires de l'Etat", en allusion à l'audit des agents de l'Etat.

Les guides religieux doivent être logés par l'Etat à la même enseigne, mais il est il est nécessaire d'identifier au préalable "ceux qui sont là pour la communauté et pour l'islam afin que l'égalité des traitements se fasse de manière transparente".

"De 1960 à nos jours, plusieurs familles religieuses du pays bénéficient de l'appui de l'Etat. Aujourd'hui, on note d'autres foyers religieux qui ont une dimension remarquable et qui requiert plus d'attention de la part de l'autorité administrative", a indiqué Serigne Khadim Lô.

De la même manière, il a dit que des CRD et CDD - comités régionaux et départementaux de développement - doivent être élargis à d'autres foyers religieux, comme à Thiès, où l'on enregistre la famille Ndiéguène et la famille Aïdara, ainsi qu’à Touba-Bakhdad.

Le guide religieux a appelé les Sénégalais à faire preuve de patience et de tolérance à l'égard du gouvernement pour que les programmes arrêtés par le président de la République soient mis en œuvre.
 

BD/BK



Cliquez-ici pour regarder plus de videos
Titre de votre page